ARTICLE
Les plantes de l’immunité - Penser Santé

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Les plantes de l’immunité

Du jardin ou d’ailleurs, de nombreuses plantes soutiennent les défenses immunitaires

Mon immunité dans le jardin

Les jardins de « simples » contiennent à eux seuls une belle variété de plantes stimulantes du système immunitaire ou aux effets antibactériens et antiviraux. En premier lieu, les thyms et le romarin. Leur richesse en huiles essentielles renforce leur efficacité.

Le thym

Toutes les espèces (plus de 300 !) auront des propriétés antivirales et antibactériennes, neurotoniques et antifongiques. Cependant, chacune par la proportion des actifs qu’elle contient, aura sa spécificité. Largement pourvu également en oligoélements comme le fer, le thym est sans doute La plante des saisons à épidémies.

  • La plus intéressante pour le système immunitaire est l’espèce Thumus vulgaris L. thujanoliferum. Le thujanol est une molécule capable de stimuler les immunoglobines A (Ig A). Ces dernières constituent le premier bastion immunitaire contre les agents infectieux et les toxines.  
  • Les espèces à linalol agissent contre les affections pulmonaires ou les fatigues physiques et psychiques.
  • Les espèces à thymol ont une influence antibactérienne et antifongique plus marquée.
  • Les espèces à géraniol sont en outre antivirales, fluidifiantes et expectorantes, neurotoniques et cardiotoniques.

Le romarin

L’arbuste de « rosée de mer » des Latins (ros marinus) tire ses vertus des polyphénols dont il est richement pourvu. Ses sommités fleuries ont la réputation de stimuler les organismes fatigués, de diminuer le taux de cortisol. La liste de ses actifs est longue : l’acide rosmarinique, l’acide bétulique, le carnosol et l’acide caféique ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Très facile à cultiver, dans un jardin ou sur un balcon, il se consomme au quotidien en hiver.

Le plantain lancéolé

Une mauvaise herbe des jardins souvent négligée et arrachée bien souvent en vain également. Ses racines profondes et souples laissent peu d’alternatives au jardinier sinon la tolérance… et grand bien lui fasse, les feuilles du plantain (Plantago lanceolata L.) contient des glucides, du mucilage, des tanins, des sels minéraux (fer, calcium, phosphore), des vitamines du groupe B (B1, B2 et PP), des vitamines A et du soufre. Ces actifs renforcent l’immunité, sont antiviraux et luttent contre la fatigue tout en aidant l’organisme à se nettoyer de ses toxines.

Le règne des adaptogènes

Certaines plantes stimulantes du système immunitaire sont des plantes dites adaptogènes dont le ginseng, l’éleuthérocoque ou la rhodiole réputées renforcer sensiblement l’état général quand le corps accuse un coup de fatigue ou doit surmonter une attaque virale. 
Les plantes adaptogènes contiennent des substances capables de stimuler la réponse d’un organisme face à un stress de toute nature (physique, chimique ou biologique) tout en régulant ses capacités homéostatiques. Elles agissent pour ce faire sur plusieurs systèmes (immunitaire, nerveux, endocrinien), c’est pourquoi elles sont recommandées dans nombre de situations.

L’échinacée 

Certainement l’une des plantes les plus courantes dans le maintien de l’immunité. Deux espèces d'échinacées en particulier sont utilisées : l’Echinacea purpurea et l’Echinacea angustifolia. Sans action directe sur les infections, elles ont pour principale vertu de soutenir les mécanismes de défenses naturels.

Pour savoir si vous avez acquis les bases, poursuivez votre apprentissage avec un quiz.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
17

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

Profile picture for user VINCENT BURGADA
VINCENT BURGADA Lundi 2 septembre 2019

bonjour

Pouvez vous me conseiller pour diminuer les accouphénes

Par avance
Slts VINCENT

isabelle Lundi 9 septembre 2019

Bonjour, Nous ne pouvons nous substituer à un avis médical et donc répondre positivement à votre demande. Cordialement Penser Santé

Profile picture for user VINCENT BURGADA
Yolande TCHIVANGA. Lundi 25 novembre 2019

Bonjour.
Comment expliquer une immunité qui perdure à rester basse.
Quelles en seraient les causes probables ?

isabelle Lundi 25 novembre 2019

Bonjour,
Nous ne pouvons nous substituer à un professionnel de santé qui sera qualifié pour vous répondre. Les causes sont en effet multiples et chaque individu est différent. Bien cordialement

Michel HAY . P… Vendredi 6 décembre 2019

Il serait intéressant de connaître le statut nutritionnel de cette personne en faisant un IOMET, l'immunodéficience dépendant fortement de celui-ci.

isabelle Vendredi 6 décembre 2019

Bonjour Michel Hay,
Nous vous remercions pour votre participation.
Equipe Penser Santé