ARTICLE
Les acides gras en compléments alimentaires

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Complément alimentaire, késako ?

Pour conserver un bon état de santé, les Français adoptent les compléments alimentaires

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire et que contient-il ?

Le marché des compléments alimentaires est en pleine croissance. En effet, avec l’apparition des maladies dites de civilisation telles que le diabète ou l’obésité, la santé liée à l’alimentation est devenue un sujet de taille depuis quelques décennies. C’est également une des préoccupations majeures des Français, de plus en plus soucieux de ce qu’ils mangent.

Ainsi, aujourd’hui en France, 29 % des adultes et 19 % des enfants et adolescents de 3 à 17 ans consomment régulièrement des compléments alimentaires*, contre respectivement 20 et 12 % en 2007. Mais qu’entend-t-on par « complément alimentaire » ?

Tout simplement comme leur nom l’indique, les compléments alimentaires servent à compléter l’alimentation, qui parfois ne suffit pas à combler les besoins en nutriments. Ils ne doivent donc pas être assimilés à des médicaments.
Une définition précise en a été donnée en 2002 par le Parlement européen, qui stipule que les compléments alimentaires :

  • sont des denrées alimentaires, donc considérés comme des aliments ;
  • sont destinés à compléter le régime alimentaire normal, et non à le remplacer : ils ne doivent pas être consommés comme unique source d’alimentation ;
  • constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique.

Un complément alimentaire peut donc contenir :

On les trouve conditionnés sous forme de gélules, comprimés, pastilles, sachets de poudre, en doses, mais aussi sous forme liquide en flacon, ampoule ou capsule.

Où se procurer les compléments alimentaires ?

En France, la pharmacie est le premier circuit de distribution des compléments alimentaires avec 52 % des parts du marché, et 6 % pour les parapharmacies.
17 % des Français achètent leurs compléments alimentaires en magasin spécialisé bio ou diététique, et seulement 6 % en magasin de type grande et moyenne surface.

Cependant ces circuits de distribution sont largement concurrencés par l’apparition de compléments alimentaires sur des centaines sites de vente en ligne !
Mais attention à ce e-commerce : de nombreux produits vendus sur internet sont en réalité frauduleux et échappent aux contrôles. Méfiez-vous aussi de la provenance des produits et surtout des matières premières.

Ne vous laissez donc pas trop tenter par des prix alléchants, et privilégiez la qualité de laboratoires contrôlés, ainsi que la vente en pharmacie et le conseil d’un professionnel de santé.
En effet, 53 % des achats se font sur les recommandations d’un professionnel de santé (médecin ou pharmacien) ; pour les 47 % restants il existe toujours un risque de surdosage en cas de prise simultanée de plusieurs produits, d’allergie ou d’interaction médicamenteuse. 


* étude individuelle nationale des comportements alimentaires (INCA 3, 2014-2015, Anses).
**1er Observatoire des compléments alimentaires Synadiet - Mars 2017

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas