ARTICLE
À partir de 50 ans, il faut exclure les régimes drastiques

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Régimes, sont-ils dangereux après 50 ans ?

Si garder la ligne est une nécessité de santé, il faut exclure les régimes déséquilibrés.

Régimes : attention aux carences alimentaires

Sachant que le corps brûle moins de calories après 45-50 ans et que le tour de taille tend à augmenter à l’âge de la ménopause-andropause, il est tentant de se mettre au régime. Or il n’existe pas de régime miracle pour perdre du poids sans risquer de carence alimentaire.

Le risque est, notamment en voulant perdre de la graisse abdominale, de faire fondre ses muscles, de subir la « sarcopénie », une diminution de la masse musculaire et des performances physiques, dont le maintien est essentiel pour bien vieillir. Donc pas de régime limitant trop strictement la consommation de protéines animales (œufs, poisson, viande blanche) et végétales (lentilles, flageolets, céréales complètes...). D’une manière générale sont à proscrire tous les régimes qui recommandent de privilégier une catégorie particulière d’aliments, car ils ne permettent pas de couvrir les besoins en vitamines, minéraux et oligo-éléments variés dont le corps a plus que jamais besoin en vieillissant.

Les régimes à éviter

Parmi les régimes susceptibles de créer des carences :

  • le régime dit Dukan, hyper-protéiné, trop axé sur la consommation de produits carnés, mais insuffisant en fibres et en bons acides gras ;
  • le régime « lowcarb », lui aussi riche en protéines, ainsi qu’en lipides, mais trop pauvre en glucides, rapides et surtout complexes, dont l’organisme ne peut se passer ;
  • le régime « monomaniaque », qui consiste à ne se nourrir que d'un seul et même aliment minceur durant plusieurs jours (choux, ananas…).

Gare, également, aux différents types de jeûnes, qui, s’ils durent trop longtemps ou se répètent trop souvent, fatiguent le corps et le privent de nutriments essentiels.

À partir de la cinquantaine, la meilleure façon de garder à la fois la ligne et la forme reste de faire au moins 30 minutes par jour d’exercice physique de moyenne intensité, de manger varié et équilibré, de limiter les apports en sucre, de privilégier les aliments à index glycémique inférieur à 60, de s’efforcer de réduire un peu la quantité de calories quotidienne absorbée et de dormir suffisamment.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :