ARTICLE
Les conséquences de l’athérosclérose sont graves - Penser Santé

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Excès de cholestérol = danger

L’excès de cholestérol entraîne la formation de plaques d’athérome, qui bouchent les artères et augmentent le risque d’accident cardiovasculaire.

Plaque d’athérome : cause de maladies cardiovasculaires

L’excès de "mauvais cholestérol" LDL dans le sang est dangereux pour la santé. Pour rappel, le LDL est une lipoprotéine transportant le cholestérol depuis le foie vers les organes périphériques. En cas d’excès, ce cholestérol LDL ne peut plus être internalisé par les cellules de l’organisme et va donc stagner, notamment au niveau des parois des artères, où il sera oxydé par les radicaux libres. En réaction, l’organisme mobilise des cellules immunitaires, les macrophages "éboueurs" pour digérer ces LDL inutilisables. En cas d’excès de lipoprotéines oxydées, ces macrophages peuvent devenir incapables de les digérer et ainsi se transformer en cellules dites "spumeuses".

Ces cellules spumeuses forment des amas qui s’accumulent sous la paroi des artères, dans la zone appelée intima, et portent le nom de plaques d’athérome.

Ces plaques d’athéromes sont le point de départ des complications cardiovasculaires liées au cholestérol.

L’excès de mauvais cholestérol LDL s’accumule au niveau des artères pour former des plaques d’athérome

Cholestérol et formation de la plaque d’athérome

De la plaque d’athérome vers l’athérosclérose

L’athérosclérose est la première maladie cardiovasculaire au monde. Elle se caractérise par des lésions de la paroi artérielle (on parle de sclérose) conduisant à terme à des conséquences souvent graves.

La sténose

Les plaques d’athérome formées par le cholestérol au niveau des parois des artères s’épaississent, durcissent et envahissent de plus en plus la lumière de l’artère. Cette croissance peut progressivement obstruer la circulation du sang dans l’artère : c’est la sténose.
Le vaisseau sanguin se bouche et prive un organe de sang et d’oxygène.

La thrombose

La thrombose se produit lorsqu’une plaque d’athérome, fragilisée par l’accumulation de cholestérol, se déchire brutalement au niveau de l’endothélium de l’artère : on parle de rupture de plaque d’athérome, événement à l’origine de la majorité des morts subites liées à un accident cardiovasculaire.

Cette rupture provoque une lésion de la paroi de l’artère, qui se fissure. Des plaquettes sanguines s’agrègent alors pour colmater la blessure, le sang coagule entraînant la formation d’un caillot sanguin appelé thrombus. S’y accumulent aussi des cellules immunitaires, attirées par la lésion. Le tout finit par ralentir puis bloquer la circulation du sang : c’est l’accident cardiovasculaire.

Il peut arriver que la plaque d’athérome se détache et passe dans la circulation sanguine, allant obstruer une autre artère à distance : on parle alors d’embolie. Celle-ci touche préférentiellement les bronches (embolie pulmonaire).

L’accumulation de cholestérol peut causer une rupture de la plaque d’athérome, boucher la circulation sanguine et provoquer des accidents cardiovasculaires

Rupture de la plaque d’athérome : thrombose et risque cardiovasculaire

Les conséquences de l’athérosclérose

Bien que l’athérosclérose soit une maladie silencieuse (l’hypercholestérolémie et la formation de plaques d’athérome ne présente aucun symptôme), ses conséquences peuvent être dramatiques.

Selon la localisation de l'obstruction, on distingue plusieurs types d'accidents cardiovasculaires :

Si l’obstruction a lieu au niveau des artères coronaires qui alimentent le muscle cardiaque  Infarctus du myocarde (« crise cardiaque ») : brutalement, le cœur n’est plus alimenté en sang
Angine de poitrine : le cœur ne reçoit plus assez d’oxygène, ce qui entraîne des douleurs thoraciques
Si l’obstruction a lieu dans les artères carotides au niveau du cou Accident vasculaire cérébral (AVC) : le cerveau étant moins irrigué, l’oxygène ne parvient plus jusqu’aux neurones
Si l’obstruction a lieu au niveau des artères irriguant les membres inférieurs Artérite des membres inférieurs : les jambes étant mal irriguées, des douleurs apparaissent ainsi qu’une difficulté à la marche

 

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
42
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
10