ARTICLE
Une alimentation déséquilibrée : cause de stress oxydatif

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Le stress oxydatif

Quand la production de radicaux libres dépasse les capacités antioxydantes de l’organisme.

L’organisme, fort heureusement, dispose d’un système de défense contre les radicaux libres (défense interne grâce à des enzymes et défense interne avec les molécules dites antioxydantes fournies par l’alimentation).

Mais si la production de radicaux libres dépasse la capacité de neutralisation de l’organisme, on parle de stress oxydant ou de stress oxydatif. Ce sera le cas lors :

  • d’une alimentation déficiente en nutriments antioxydants ou déséquilibrée par excès de sucres, graisses… ce qui est très souvent le cas dans nos sociétés industrialisées ;
  • de stress chronique, si fréquent aujourd’hui, un véritable « ogre » en matière de consommation de nutriments et d’antioxydants ;
  • d’exposition répétée ou massive à des pollutions chimiques, des rayonnements UV ou électromagnétiques ;
  • de pratique intensive de sport d’endurance ;
  • de phénomènes inflammatoires chroniques ou aigus...

Attention, il ne faut pas confondre le stress psychologique et le stress oxydatif, qui est une atteinte des cellules !

    Les radicaux libres, des molécules destructrices

    La production non maîtrisée de radicaux libres va laisser des traces sur les tissus et organes. En effet, ces molécules « ravageuses » endommagent nos cellules et nos molécules biologiques :

    • dénaturation ou fragmentation de protéines, qui perdent alors leur fonction ;
    • cassures ou mutation de l’ADN, pouvant provoquer la mort cellulaire ou l’apparition de cancers ; 
    • dégradation des lipides et altération des membranes cellulaires, dépôt de lipides dans les vaisseaux sanguins avec risques cardiovasculaires.

    Le stress oxydatif va ainsi avoir une action directe sur le vieillissement :

    • Celui qui se voit, par la perte d’élasticité de la peau qui se fane, se ride par destruction des fibres de soutien (élastine et collagène), par opacification du cristallin...
    • Mais aussi celui plus « sournois » qui se manifeste par des atteintes membranaires au niveau cellulaire, des désordres fonctionnels en cascade, des risques cardio-vasculaires, des problématiques inflammatoires et/ou neurodégénératives, voire des atteintes de l’ADN
    • de phénomènes inflammatoires chroniques ou aigus...
    Les causes et conséquences du stress oxydatif, lié à l’excès de radicaux libres, sont nombreuses

    Causes et conséquences de l’excès de radicaux libres

    Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
    11

    Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

    À consulter

    Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
    2
    Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
    4
    Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
    3
    Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
    2
    Ce contenu vous a intéressé, notez-le :