ARTICLE

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Les radicaux libres : nous sont-ils utiles ?

Les radicaux libres ne sont pas seulement nocifs, ils nous sont aussi utiles !

Les radicaux libres, ennemis de notre santé ?

Non, malgré leur mauvaise réputation, les radicaux libres sont utiles et vitaux pour l’organisme, à dose raisonnable évidemment.

Ils sont impliqués dans différents mécanismes :

Défenses immunitaires : certaines cellules de notre système immunitaire produisent des radicaux libres toxiques afin de lutter contre les agents pathogènes (virus, bactéries…). Cette réaction se passe principalement dans les cellules phagocytaires (la phagocytose est un mécanisme de défense qui consiste à englober et tuer un pathogène) par le biais d’une enzyme, la NADPH oxydase. Présente dans la membrane des phagocytes, cette enzyme génère des électrons qui vont réagir avec l’oxygène pour former des radicaux libres. Ceux-ci vont détruire les pathogènes situés à proximité en oxydant leurs protéines vitales.

L’oxydase phagocytaire défend l’organisme des pathogènes

L’oxydase phagocytaire un processus permettant d’englober ou de tuer un pathogène.

  • Signalisation cellulaire : les cellules communiquent grâce à des molécules et un système dit de signalisation. La signalisation intracellulaire est un ensemble de réactions en cascade qui, en réponse à un élément déclencheur ou signaux perçus par la cellule, aboutissent à l’expression ou l’inhibition de certains gènes.  Cette signalisation coordonne l’ensemble des processus fondamentaux de la cellule et influe sur son activité : en réponse à un signal, la cellule peut ainsi se déplacer, se contracter (muscle ou cœur), sécréter des molécules…
    Les radicaux libres jouent le rôle de molécules « messagers » dans de nombreuses voies de signalisation cellulaire et l’expression de gènes.
  • Destruction des cellules lésées ou cancéreuses : pour se maintenir en bonne santé, l’organisme doit éliminer les cellules âgées, lésées, ou anormales, telles que les cellules susceptibles d’être cancéreuses. Les radicaux libres sont capables de déclencher l’apoptose (ou mort cellulaire programmée), poussant ainsi ces cellules néfastes à s’autodétruire.
  • Fécondation de l’ovule : les radicaux libres interviennent dans le bon déroulement de la fécondation. Ils augmentent l’activité et la mobilité des spermatozoïdes, leur permettant de migrer jusqu’à l’ovule, et participent à la capacitation (maturation du spermatozoïde rendant la possible la fusion des gamètes).
  • Leurs différents rôles permettent de comprendre pourquoi il est essentiel de respecter des doses physiologiques en cas de cures d’antioxydants sur du long terme par exemple.

Natacha Calmels

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
11
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2