ARTICLE
Les antioxydants protègent les neurones

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Antioxydants, cerveau et mémoire

Le cerveau produit des radicaux libres dont les effets sont atténués par les antioxydants.

Superproduction de radicaux libres 

Le cerveau subit particulièrement les méfaits au stress oxydatif. Le cerveau étant un grand consommateur de glucose, l’activité au sein des mitochondries des cellules cérébrales (les neurones) est importante. En effet, le glucose est oxydé dans la mitochondrie pour fournir de l’énergie au cerveau, mais cette oxydation génère naturellement des radicaux libres. Ainsi, plus la consommation cellulaire de glucose est importante (comme dans le cerveau), plus la production de radicaux libres est élevée !

Les antioxydants particulièrement importants pour le cerveau

Les membranes des neurones sont composées de lipides, les acides gras, très vulnérables à l’oxydation liée au stress oxydatif : on parle de peroxydation lipidique.  Cette peroxydation est responsable de dommages tissulaires, et les acides gras membranaires altérés perturbent le bon fonctionnement cognitif et donc la mémoire. Ainsi, on dit souvent que le stress oxydatif contribue au vieillissement cérébral. 
Les antioxydants sont donc particulièrement importants pour le cerveau. En neutralisant les radicaux libres, ils préservent les lipides, protègent les neurones et limitent les effets délétères du stress oxydatif sur la cognition.

Des antioxydants pour booster la mémoire ? 

La consommation d’antioxydants permettrait-elle de prévenir le vieillissement du cerveau et de booster la mémoire, notamment chez les séniors ? 
Plusieurs travaux scientifiques précisent le lien entre antioxydants et mémoire. 
Une étude française publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition(1) a suivi 4446 personnes âgées de 45 à 60 ans. Alors que certains recevaient un placebo, les autres étaient quotidiennement supplémentés en vitamine C, vitamine E, bêta-carotène (provitamine A), les oligoéléments comme le zinc et le sélénium, aux effets antioxydants reconnus. Six ans après, leurs performances cognitives ont été évaluées.

Résultat : les participants ayant pris des suppléments en antioxydants obtiennent de meilleurs résultats que les autres aux tests de mémoire à long terme !


1. Kesse-Guyot E et al.« French adults' cognitive performance after daily supplementation with antioxidant vitamins and minerals at nutritional doses: a post hoc analysis of the Supplementation in Vitamins and MineralAntioxidants (SU.VI.MAX) trial. » American Journal of Clinical Nutrition (2011).

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
9
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3