ARTICLE
Les écrans sur le podium des perturbateurs du sommeil

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Perturbateurs du sommeil

Plusieurs facteurs, internes ou environnementaux, peuvent perturber le rythme biologique de l’organisme.

De nombreux facteurs peuvent perturber la sécrétion de la mélatonine, et/ou son efficacité. Lorsque les situations génératrices d’une inhibition de l’hormone du sommeil se répètent, elles peuvent entraîner à terme de réels troubles à l’endormissement.

Citons les principaux :

  • La lumière naturelle ou artificielle mais aussi la lumière bleue, championne de l’inhibition de la mélatonine ! Notre cerveau interprète l’abus de lumière comme une invitation à rester éveillé. Plus la lumière est vive dans son environnement ou sur l’écran, plus l’effet est grand !
  • Lire un sms dans le noir de la chambre, y répondre par exemple peut retarder sensiblement l’endormissement.
  • Les ondes électromagnétiques générées par les appareils électriques, les téléphones portables, les antennes relais, radios… une pollution invisible qui affecte la production de mélatonine.
  • L’âge, avec lequel sa sécrétion s’amortit progressivement.
  • La prise de certains médicaments. Parlez-en avec votre médecin, pharmacien ou thérapeute.
Les facteurs perturbant le rythme circadien et le sommeil

Les facteurs de troubles du rythme circadien et du sommeil

Le smartphone ne dort jamais !

40 % des 18-34 ans utilisent leur portable dans leur lit
44% les laissent en veille ou en marche à côté de leur lit

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
23
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5