ARTICLE
Le sommeil est réparateur et essentiel pour le développement de l’enfant

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Dormir, ça sert à quoi ?

Récupération physique, croissance, mémorisation… Un sommeil réparateur est primordial !

Éveil et sommeil : un duo d’inséparables

L’un ne va pas sans l’autre et ils fonctionnement en parfaite harmonie. Entre ces deux états physiologiques que sont l’éveil et le sommeil, tout est question d’équilibre.

Pendant l’éveil, le corps est mobilisé pour stocker les calories nécessaires à son bon fonctionnement. Le rythme cardiaque s’accélère, les muscles sont prêts à agir, les sens sont en alerte, même la température corporelle est légèrement plus élevée. Le cerveau, littéralement dopé par les hormones, redouble de vigilance. Cet état est naturel mais pour préparer le corps à une nouvelle journée, un sommeil réparateur s’impose ! Il n’y a pas de véritable éveil sans un bon sommeil !

Un sommeil réparateur

Le sommeil, indispensable à la vie, permet la récupération de la fatigue nerveuse et physique. Sans lui, l’organisme s’épuise, les défenses immunitaires diminuent, les réflexes cognitifs sont moins bons. La mémoire même est atteinte, refusant d’assimiler les connaissances récentes.

Pendant le sommeil, tout le métabolisme est modifié. Sous l’influence de sécrétions hormonales accrues, renouvellements et réparations cellulaires s’opèrent grâce à l’hormone de croissance, le système immunitaire se renforce sous l’effet de la prolactine, l’appétit satisfait par la leptine. La glycémie et le taux de cortisol se régulent permettant une recharge neurologique…Le travail d’élimination est aussi intense : déchets et toxines sont évacués, même au niveau cérébral(1). Le tri se fait entre les souvenirs et le vécu émotionnel de la journée. Si l’on s’endort sur une tâche juste apprise, on améliore sa mémorisation de 30 % !(2). Des scientifiques3 ont récemment émis l’hypothèse qu’une hormone particulière réduirait pendant le sommeil le nombre de connexions neuronales que sont les synapses. Le cerveau ordonnerait ainsi les informations acquises pour les utiliser par la suite créant de nouveaux circuits neuronaux(3). En clair, comme le dit le dicton : « La nuit porte conseil ! »


1. Lulu Xie et al. « Sleep Drives Metabolite Clearance from the Adult Brain. » Science (2013).
inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/sommeil
2. Graham H. Diering, et al. « Homer1a drives homeostatic scaling-down of excitatory synapses during sleep » Science (2017).
3. Guang Yang et al. « Sleep promotes branch-specific formation of dendritic spines after learning. » Science (2014).

Les rôles du sommeil

Le sommeil permet une récupération physique et intellectuelle

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1