RECETTE

Les recettes

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Carottes lactofermentées

 

Entrée

IoMET : Recette adaptée au terrain B

Temps de préparation : 15 min

2 bocaux de 500 ml

Carottes lactofermentées

Carottes lactofermentées

Ingrédients

  • 500 g de carottes 
  • 2 cuillères à café de graines de cumin
  • 4 gousses d’ail
  • 30 g de sel marin (sans iode, sans fluor et sans antiagglomérant)
  • 1 l d’eau minérale (non chlorée)
  • 2 bocaux en verre munis d’un joint en caoutchouc

Préparation

  1. Lavez et ébouillantez les bocaux, les couvercles et les joints. Laissez-les sécher sans les essuyer.
  2. Lavez, épluchez et coupez les carottes plus ou moins finement.
  3. Déposez les carottes dans vos bocaux. Ajoutez éventuellement les aromates de votre choix (graines de moutarde, de cumin, de carvi, de fenouil, de coriandre, baies de genièvre, de poivre, clous de girofle, herbes aromatiques, feuilles de laurier, ail...). Ici 2 gousses d’ail et 1 cuillère à café de graine de cumin par bocaux. 
  4. Tassez bien le mélange à l’aide d’une cuillère afin d’avoir le moins d’air possible. 
  5. Diluez 30 g de sel marin dans un litre d’eau non chlorée. Couvrez d'eau salée et refermez vos bocaux. Attention à ne pas trop remplir le bocal. Arrêtez-vous à 2 cm du haut sans quoi le mélange risque de déborder lors de la fermentation.
  6. Conservez vos bocaux entre 18 et 20 °C, pendant 7 jours. 
    A ce stade, il est normal de constater des petites bulles ou un léger trouble dans votre liquide (c’est la fermentation qui s’effectue).
    Vos bocaux se conserveront plusieurs mois à température ambiante. 

Astuce

Ces carottes se dégustent telles quelles en condiments en complément de votre repas ou dans une salade.

Vous pouvez réaliser vos lactofermentations avec une large gamme de légumes : les crucifères (choux blanc, rouge, cabus, frisé, chinois, brocoli…), les légumes racines (carotte, panais, betterave, céleri, radis…), les cornichons, les oignons, les concombres, les poivrons… ainsi que les fruits (citrons, abricots, pêches, prunes ou cerises). L’essentiel est de choisir vos fruits et légumes bio ou d’agriculture paysanne.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas