ARTICLE
Une femme peut être sereine à tout âge

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Votre santé sénior

Médecine préventive, alicaments, diètes, bien-vieillir, les clés pour vieillir en toute sérénité

 

Encore et toujours... l'hygiène de vie

Cicéron conseillait déjà dans ses écrits : "prendre de l'exercice avec modération, régler sa nourriture et sa boisson de façon à restaurer ses forces non à les ruiner."1 Bains de mer et alimentation saine étaient à son programme. Au Moyen-Age, la vieillesse constitue une étape à laquelle il faut se préparer au plus tôt. Et pour ce faire consommer une alimentation équilibrée, limiter les alcools, alterner repos et exercice physique, respecter ses temps de sommeil et de veille, réguler ses émotions... si cela vous évoque quelque chose... c'est que vous vivez bien au XXIe siècle qui n'aurait fait que confirmer ce que les Anciens devinaient.

1. La lutte contre le vieillissement, Trincaz and al., Gérontologie et société, n°125, 2008.

Encore et toujours... l'alimentation

L'alimentation constitue sans doute la première pharmacopée de l'espèce humaine. Peu importe les civilisations, leur aire géographique ou leur époque. Aucune n'échappe à cette projection réelle et symbolique exprimée dans la célèbre maxime d'Hippocrate : "Que l'alimentation soit ton seul médicament".

De fait depuis l'industrialisation de la production alimentaire, "alicaments" ou "aliments fonctionnels" peuplent les rayons des supermarchés. La santé par l'alimentation, autrefois intuitive est aujourd'hui un des Credo de la médicalisation des régimes alimentaires. Des régimes ou diètes spécialisées (régime crétois, d'Okinawa, Pioppi) propres à apaiser un trouble intestinal, diminuer un taux trop élevé de cholestérol, soutenir les besoins en micronutriments de telle ou telle classe d'âge émergent chaque jour et font recette(s) !

Il est toujours possible de les tester et de vérifier s'ils conviennent à son métabolisme, pourvu que leurs bases soient équilibrées. Point n'est besoin de s'enticher du dernier aliment à la mode ou du dernier régime anti-âge plébiscité par une vedette prépubère !

De plus en plus, une qualité de vie

La médecine curative s'adosse aujourd'hui à la médecine préventive. Pour cette nouvelle spécialité médicale, le dicton "mieux vaut prévenir que guérir" s'incarne dans des actes concrets : soin de soi (propreté), attention à son alimentation (diététique), entretien de son corps (sport ou une activité physique), art du mouvement (ergonomie et manière de faire des efforts), applications des bonnes pratiques (prévention des comportements à risque). Autant de bonnes habitudes, qui prises au plus tôt, auront un impact sur la santé future. De cette vision prédictive de la santé, les politiques nationales ont conçu le "bien-vieillir". Grâce à cette notion, il est possible de parler santé positivement en plaçant l'individu dans sa totalité (corps et esprit) au centre du dispositif. La qualité de vie ne s'entend plus comme seulement un confort matériel ou une santé de fer mais un ensemble de facteurs qui favorisent le bien-être : sociabilisation et relations affectives, curiosité, entretien de la mémoire et des capacités cognitives, etc.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4