ARTICLE
Le lait maternel contient de la taurine, protéine qui agit comme un neurotransmetteur

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

La taurine

La taurine naturellement présente dans l’organisme des animaux… dont l’Homme !

 

La taurine vous est certainement familière : autorisée en France depuis 2008, elle entre dans la composition de plusieurs boissons dites « énergisantes » et fut au cœur de polémiques quant à ses potentiels effets secondaires préoccupants. Mais savez-vous que la taurine est en fait un dérivé d’acide aminé naturellement produit dans le corps humain ?

La taurine tient son nom du latin taurus, du fait qu’elle a été découverte pour la première fois en 1827 dans la bile de taureau. On sait désormais qu’elle est présente dans tout le règne des mammifères, et chez l’Homme, sa concentration est particulièrement élevée dans les muscles, le cœur, la rétine et le cerveau. On la trouve également dans le lait maternel, et de fait elle est même ajoutée aux laits infantiles !

Alors, la taurine inoffensive ? 

Depuis quelques années, la taurine souffre d’une mauvaise réputation due à certains effets secondaires observés chez de grands consommateurs de boissons énergisantes : malaises, troubles cardiaques… mais ceux-ci sont en réalité plutôt dus aux grandes quantités de caféine et de sucre présentes dans ces boissons.

Au sein de l’organisme humain, la taurine est considérée comme un neurotransmetteur. En effet, sa structure étant proche de celle du GABA, la taurine peut se fixer sur ses récepteurs, et aurait ainsi une action inhibitrice sur le système nerveux (effets calmant, antiépileptique…), bien éloignée de l’effet excitateur qu’on lui attribue souvent !  

Elle intervient dans la fonction cardiaque, augmentant la contractilité du cœur et favorisant ainsi les performances physiques et cognitives. 
Entrant dans la composition des sels biliaires, la taurine facilite la digestion des lipides et leur absorption intestinale. Elle joue également un rôle important dans la détoxication, et est d’ailleurs conseillée aux personnes alcooliques ou sous traitement médicamenteux. 
Enfin, de par son potentiel antioxydant, la taurine a un effet cytoprotecteur (elle protège les cellules) pour le foie mais aussi au niveau de tous les organes dans lesquels elle est présente en quantité. Par exemple, elle protège la rétine des dommages causés par les rayons du soleil.

Où trouver la taurine ?

La taurine n’est pas présente dans les végétaux, on la trouve principalement dans le poisson et la viande, ainsi que dans le lait maternel et les laits infantiles.

Attention à la consommation de boissons énergisantes : une seule canette apporte 5 fois la dose alimentaire journalière (qui est d’environ 200 mg/j) ! 

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
11
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3