ARTICLE
20 acides aminés essentiels : unités de base des protéines

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Les acides aminés, unités de base des protéines

Ces petites molécules ont l’art de s’associer pour créer les protéines.

20 acides aminés pour une grande diversité de protéines !

Chaque protéine est constituée d’une séquence particulière d’acides aminés, dont le nombre et l’ordre déterminent la qualité et la fonction de la protéine. 

Comme leur nom l’indique, les acides aminés sont des petites molécules qui possèdent une partie commune comportant à la fois un groupement acide (–COOH) et un groupement amine (–NH2).  Les acides aminés diffèrent les uns des autres par une partie variable appelée « radical » qui leur confère des propriétés chimiques spécifiques, influençant les propriétés structurales et fonctionnelles de la protéine.

Structure des acides aminés essentiels

Dans la structure des acides aminés, le « radical » détermine sa fonction

La synthèse : des acides aminés aux protéines

Il existe 20 acides aminés utilisés par l’organisme pour former des protéines, dont 8 essentiels (que l’organisme ne fabrique pas) :

  • 8 acides aminés essentiels : valine, leucine, isoleucine, thréonine, méthionine, lysine, phénylalanine, tryptophane.
  • 12 non essentiels : alanine, arginine, asparagine, acide aspartique, cystéine, glutamine, acide 
8 acides aminés essentiels et 12 non essentiels pour des milliers de protéines

Sur les 20 acides aminés, 8 ne sont pas fabriqués par le corps humain, ils sont dits essentiels

La digestion : de la protéine aux acides aminés

Les acides aminés sont en grande partie apportés par l’alimentation. Lorsque l’on mange des protéines (viandes, poissons, œufs, légumineuses, …), elles sont digérées et dégradées par les sucs gastriques au niveau de l’estomac, puis dans l’intestin grêle  par des « peptidases », des enzymes capables de casser les liaisons entre chaque acide aminé. 
Les acides aminés libérés sont ensuite absorbés à travers la barrière intestinale et se retrouvent dans le sang, où ils pourront alimenter l’ensemble de l’organisme afin de constituer de nouvelles protéines. 

La formation de nouvelles protéines débute pendant la digestion

Lors de la digestion, les protéines de l’alimentation sont dégradées et déstructurées pour redevenir des acides aminés

Pour fabriquer des protéines, mais pas seulement !

Si les acides aminés sont indispensables en tant qu’éléments constitutifs des protéines, ils ont aussi d’autres rôles à jouer ! Certains sont des précurseurs utilisés pour la synthèse de diverses molécules : la tyrosine par exemple, peut être transformée en dopamine, un neurotransmetteur. 
Outre les 20 acides aminés servant à fabriquer les protéines, il existe une multitude d’autres acides aminés dits « non protéinogènes » : ils peuvent intervenir dans le métabolisme cellulaire, la synthèse d’hormones, la production de toxines… 

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
18

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
12
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
12
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
15