ARTICLE
Le foie un organe filtrant de première importance

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Le foie : de multiples fonctions

Souvent oublié car silencieux, le foie est pourtant un organe majeur de notre métabolisme.

Le foie, ce gros organe souvent oublié

Le foie est l’organe le plus volumineux du corps humain, pesant en moyenne 1,5 kg. On en parle pourtant beaucoup moins souvent que le cœur, le cerveau ou les intestins ! Grave erreur, car bien qu’il soit rattaché au système digestif, le foie possède de nombreux rôles majeurs pour l’organisme, qui ne se limitent pas à la simple digestion des aliments.
Le foie est un organe richement vascularisé (ce qui lui confère sa couleur foncée particulière). Pas étonnant lorsqu’on sait qu’un litre et demi de sang le traverse chaque minute… Pour cela, le foie est irrigué par 2 systèmes : l’artère hépatique, qui apporte le sang riche en oxygène, et la veine porte, apportant du sang riche en nutriments en provenance de l’intestin.

Fonction digestive

Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas la vésicule biliaire qui fabrique la bile mais le foie. La vésicule n’est qu’un organe de stockage, de concentration et de relargage de la bile dans l’intestin. Le foie fabrique ainsi jusqu’à 1 litre de bile par jour, de façon continue !
Liquide de couleur jaunâtre, la bile contient des acides biliaires, du cholestérol, des sels et de nombreux autres composants. Les acides biliaires interviennent dans la digestion des graisses : ils dispersent en fines gouttelettes les graisses, leur permettant ainsi de franchir la barrière intestinale.
La bile joue aussi un rôle dans la détoxification hépatique, car elle permet l’élimination via l’intestin et les selles des produits liposolubles dérivés des substances toxiques.

Anatomie et irrigation du foie

Le foie est un organe particulièrement bien irrigué : il reçoit du sang en provenance du cœur et des intestins

A la fois fabrique, entrepôt de stockage et raffinerie

Les molécules issues de la digestion au niveau de l’intestin ne rejoignent pas directement la circulation sanguine générale : elles se dirigent d’abord vers le foie par un système veineux spécifique, la veine porte. Là, le sang est distribué dans des milliers d’unités ou lobules hépatiques, constitués des cellules du foie appelées hépatocytes riches en enzymes spécialisées.
Selon les besoins, ces mini-ateliers vont transformer certaines molécules, en mettre en réserve d’autres, synthétiser, produire de l’énergie par dégradation… Sucres, graisses, le foie stocke et transforme presque tous les nutriments, y compris vitamines et minéraux, qu’il libèrera à la demande en puisant dans ses réserves ; il est alors capable de fabriquer du sucre à partir de graisses accumulées, du cholestérol, des protéines… Une vraie petite usine chimique, centre des processus énergétiques de l’organisme, ce qui explique que le foie est un organe "chaud".
À partir des nutriments issus de la digestion, le foie synthétise également une grande partie des protéines sanguines, notamment celles impliquées dans la coagulation du sang (albumine, globines...).

Fonctions de filtration et détoxification

Le foie est un organe filtrant : un de ses rôles principaux est de purifier le sang des nombreuses substances exogènes ou endogènes (on parle de toxines ou toxiques) qui pourraient être néfastes à l’organisme. Les cellules du foie sont ainsi capables de dégrader ces substances en produits non-toxiques : c’est la détoxification hépatique. Les dérivés non-toxiques sont ensuite déversés dans la bile et éliminés par les selles, ou reversés dans le sang et éliminés par les reins, les poumons ou la peau.
Par exemple, le foie joue un rôle crucial dans la décomposition des globules rouges et de l’hémoglobine. Arrivée en fin de vie, les globules rouges sont détruits et la dégradation de l’hémoglobine qu’ils contiennent produit de la bilirubine libre, toxique sous cette forme. Elle est amenée jusqu’au foie où elle est transformée en bilirubine conjuguée, non toxique. Celle-ci formera ensuite un des composants majeurs de la bile, à laquelle elle donne sa couleur jaunâtre.

Enfin, le foie transforme les déchets azotés (tels que l’ammoniaque toxique pour le cerveau, issu de la décomposition des protéines) en urée qui sera éliminée par l’urine. L’alcool est également éliminé par voie rénale après avoir été transformé en acétaldéhyde puis en acétate par le foie. De la même façon, les médicaments pris par voie orale atteignent le foie pour être en partie éliminés.

Ce filtre d’une redoutable efficacité montre encore tout l’intérêt du passage du flux sanguin en provenance de l’intestin par le foie, avant un retour vers la circulation générale.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
9

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

Profile picture for user Alex Bernard
Anonyme Lundi 13 juillet 2020

J'ai bien lue et compris se que je douter quelques car je savais que le foie agisser sur beaucoup de points

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
31
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
38
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7