ARTICLE

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Mélatonine, l’hormone du sommeil

La nuit approchant, le cerveau commence à sécréter la mélatonine

L'hormone de Morphée

Sous l’influence des horloges biologiques, notre cerveau régule la production hormonale afin qu’elle favorise un bon sommeil. L’hormone de Morphée est la mélatonine.

Régulatrice des rythmes de sommeil

Produite par une petite glande située à la base du cerveau, la glande pinéale, la synthèse de la mélatonine se produit la nuit, avec un pic vers 3 h du matin, puis s’arrête au lever du jour. Ainsi le taux nocturne de mélatonine est-il 10 fois supérieur au taux diurne.

Sécrétée dans le sang, elle est transportée vers les organes et traverse les membranes de toutes les cellules de l’organisme. C’est elle qui détermine les rythmes journaliers et saisonniers des grandes fonctions biologiques de notre corps. Ainsi lors du passage à l’obscurité, elle règle notre horloge interne sur la position sommeil et avec l’arrivée du jour, elle la règle en position éveil.

Réparatrice des cycles de sommeil

De nombreuses études montrent que la prise de mélatonine est bénéfique lors de troubles du sommeil et en cas de décalage horaire. Ainsi la mélatonine contribue à réduire le temps d'endormissement (l’effet bénéfique est obtenu par la consommation de 1 mg de mélatonine) et à atténuer les effets du décalage horaire (l'effet bénéfique est obtenu par la consommation d'au moins 0,5 mg juste avant le coucher le premier jour du voyage et les quelques jours suivant le jour d'arrivée à destination).

Alternance jour/nuit et sécrétion de mélatonine

La sécrétion de mélatonine, hormone du sommeil, est à son maximum au milieu de la nuit

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
24
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
9
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
14
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5