ARTICLE
Les microbiotes féminins sensibles aux modifications hormonales

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Ménopause et probiotiques

Le microbiote vaginal évolue avec l’âge, et plus particulièrement pendant la ménopause...

Un microbiote changeant avec l'âge

La ménopause correspond à l’arrêt des cycles d’ovulation chez la femme, accompagné d’une chute brutale du taux d’hormones féminines, les œstrogènes.

Avant la ménopause, le microbiote vaginal est dominé à plus de 90 % par des souches de lactobacilles, qui ont un effet protecteur vis-à-vis des agressions en maintenant un pH acide antimicrobien au sein du vagin grâce à la production d’acide lactique.

Le changement hormonal brutal lié à la ménopause peut perturber l’équilibre du microbiote vaginal, qui verra sa composition changer avec une importante diminution du nombre de lactobacilles. Cette diminution induit un changement du pH qui devient moins acide et rend le vagin plus sensible aux infections. 

Après la ménopause, le microbiote vaginal n’est plus dominé par les lactobacilles protecteurs

Les variations du microbiote lors de la ménopause

Des probiotiques pour limiter les symptômes de la ménopause

La ménopause est pour beaucoup de femmes un cap difficile à passer, car elle s’accompagne bien souvent de troubles intimes et symptômes plus ou moins prononcés : sécheresse vaginale, infections urinaires à répétition, vaginites…

Or, certaines femmes ménopausées, dont la flore demeure dominée par des lactobacilles protecteurs, présentent beaucoup moins de symptômes que celles dont le microbiote a été modifié dans sa composition en lactobacilles. Les lactobacilles ont donc un effet bénéfique dans la prévention des désagréments liés à la ménopause.

La prise de probiotiques, par voie orale ou vaginale, pendant mais aussi avant l’arrivée de la ménopause, permet de conserver cet effet protecteur des lactobacilles en maintenant leur nombre au sein du microbiote. 

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
54

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

Profile picture for user VAPILLON
Souade Jeudi 27 juin 2019

L'information est très superficielle

Rédaction Pens… Jeudi 27 juin 2019

Bonjour Souade,
Nous prenons en compte votre avis. L'information diffusée ici a pour objectif de sensibiliser les femmes au fait que la flore vaginale est modifiée par la ménopause et donc plus fragile. Mais également de transmettre un certain vocabulaire scientifique. Quelle information auriez-vous souhaité ? D'autres articles parlent du sujet dans notre site. Les avez-vous consulté ? Cordialement. Isabelle

Rédaction Pens… Lundi 4 janvier 2021

Bonjour Chantal, Merci à vous pour votre commentaire. Nous espérons que vous trouverez sur notre site les réponses à vos questions nutrition-santé. Cordialement. La rédaction de Penser Santé.

Profile picture for user VAPILLON
Sandrine Lundi 2 septembre 2019

Quel nom de probiotique svp

Rédaction Pens… Lundi 9 septembre 2019

Bonjour, les souches de Lactobacillus acidophilus,Lactobacillus gasseri et Lactobacillus rhamnosus sont bien présentes dans de nombreux produits vendus en pharmacie pour les femmes. Assurez-vous que les souches ont été conservées dans des conditions qui permettent leur survie. Au vu de la diversité des situations, de la variété des souches et conditionnements, nous ne pouvons conseiller une posologie. Votre pharmacien sera de bon conseil. Cordialement. Penser Santé

Profile picture for user VAPILLON
Brunner corinne Vendredi 14 mai 2021

Oui .superficiel...j'aimerais vraiment savoir quel probiotique pour ...ménopause..sécheresse..infection urinaire a répétition...merci

Conseillère Pe… Lundi 31 mai 2021

Bonjour Corinne, les conseils donnés plus haut sur les souches adaptées doivent suffire pour vous guider dans votre échange avec un professionnel de santé. Car tout est question de choix des souches, de leur traitement et conservation. Bien cordialement.

Conseillère Pe… Mercredi 2 juin 2021

Une synergie de souches de lactobacilles (dont lactobacillus acidophilus, lactobacillus gasseri, lactobacillus rhamnosus GG, lactobacillus fermentum, lactobacillus crispatus) et de bifidobactéries (dont bifidobactérium bifidum), prise par voie orale, est intéressante pour soutenir l’équilibre des écosystèmes vaginal et urinaire.
Ces écosystèmes pouvant être perturbés par de nombreux évènements, dont les changements hormonaux, ouvrant la porte aux vaginoses, mycoses, problèmes urinaires…, avec dans tous les cas une diminution des lactobacilles.

Profile picture for user VAPILLON
Corinne Lundi 5 juillet 2021

Bonjour, comment prendre de l'onagre orale ou de la bourrache orale et vaginale pour la sècheresse vaginale intense (début d'atrophie vaginale) pendant la ménopause et combien par jour ? Ou des probiotique serait préférable ? Y a t'il des effets indésirable sur hypothyroïdie pour l'onagre et la bourrache? Cordialement.

Conseillère Pe… Vendredi 9 juillet 2021

Dans le cadre d’une sécheresse vaginale, il est possible de consommer des capsules à base d’huile d’onagre par voie orale, ainsi qu’une synergie de souches de lactobacilles et de bifidobactéries rigoureusement sélectionnées pour soutenir l’équilibre de l’écosystème vaginal.
Le conseil d’utilisation sera à adapter en fonction des compléments alimentaires de votre choix.
L’huile d’onagre ou l’huile de bourrache peuvent être consommées en toute sécurité en cas d’hypothyroïdie.

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
19
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
13
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
37
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
23