ARTICLE
Prendre soin de son capital osseux dès la cinquantaine

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Ostéoporose : le cocktail vitamines D et K

Capables de ralentir le processus de décalcification

Vitamine D et formation osseuse

On connait bien le rôle fondamental que jouent la vitamine D et le calcium dans la solidité et la minéralisation de l’os. Ce que l’on sait moins, c’est que la vitamine K est un autre facteur crucial de la santé osseuse ! 
Revenons sur les mécanismes de formation de l’os. L’intégrité et la solidité osseuses reposent sur un équilibre entre l’activité de 2 types de cellules, les ostéoblastes et les ostéoclastes. 
L’élément majeur de la synthèse osseuse est le calcium : c’est lui qui se fixe sur les os lors de leur minéralisation. Les ostéoblastes favorisent la calcification et la construction de l’os, alors que les ostéoclastes dissolvent le calcium et détruisent l’os.
La fixation du calcium dans la matrice osseuse fait intervenir une hormone protéique, l’ostéocalcine, produite par les ostéoblastes.

La vitamine D agit à plusieurs niveaux :

  • elle active les ostéoblastes donc favorise la construction de l’os ;
  • elle inhibe les ostéoclastes donc empêche sa destruction ;
  • elle favorise l’assimilation du calcium. 

La vitamine K partenaire de la vitamine D 

La vitamine K existe sous 2 formes :

  • La vitamine K1 : principalement présente dans les légumes verts, elle participe à la coagulation sanguine.
  • La vitamine K2 : elle résulte de la fermentation et est produite par des bactéries. Elle est ainsi présente en grande quantité dans les intestins car produite par notre microbiote.  Dans l’alimentation, elle est présente dans le natto (haricots japonais fermentés), la choucroute, les produits laitiers et le salami. C’est sous cette forme que la vitamine K intervient dans la synthèse de l’os. 
L’association vitamine D et vitamine K2 prescrite en cas d’osteoporose

Vitamines D et K2 favorisent la fixation du calcium

Les vitamines K2 et D indissociables

Au niveau de l’os, la vitamine K2 et la vitamine D agissent en synergie : la vitamine K2 active les ostéoblastes et l’ostéocalcine.
Par ailleurs, la vitamine K2 active la protéine matricielle, qui régule le métabolisme du calcium et son utilisation dans le corps. Elle permet ainsi le transport du calcium vers l’os et empêche son stockage au niveau des artères et autres organes tels que le rein.

En plus de favoriser la calcification osseuse, la vitamine K2 protège donc les vaisseaux sanguins contre l’accumulation de calcium qui à terme entraîne leur rigidification et des risques cardiovasculaires.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
10
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6