ARTICLE
Une activité physique douce conserve les articulations en bon état – Penser Santé

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Prendre soin de mes articulations

Nos conseils pour limiter l’apparition des troubles et douleurs articulaires.

Hygiène de vie et articulations

Les troubles articulaires ne sont pas une fatalité. On peut en limiter l’apparition et les effets par des règles d’hygiène de vie à suivre au quotidien.

Je fais la chasse aux kilos superflus

Le surpoids  « pèse » sur les articulations, en particulier le genou. En effet, chaque kilo en trop exerce une charge supplémentaire et une pression sur les articulations, qui augmentent le risque d’abîmer le cartilage. Perdre 500 g équivaut à soulager les articulations de 2 kg à chaque pas. Ainsi, perdre au moins 5 % de son poids corporel permet de ralentir la dégénérescence du cartilage. Une perte de poids de 10 % peut même améliorer de 30 % la fonction articulaire. Par ailleurs, le tissu adipeux (les graisses corporelles) sécrète des substances pro-inflammatoires, qui peuvent aggraver les lésions cartilagineuses et les douleurs.

Je pratique une activité physique mais sans excès

L’activité physique régulière est le meilleur moyen de préserver ses articulations, elle permet de conserver la souplesse articulaire. En effet, comme un mécanisme rouille et se grippe s’il n’est pas utilisé, les articulations s’usent si elles ne sont pas suffisamment sollicitées.

Mais attention aux excès ! Le sport intensif demande une sur-sollicitation des ligaments et des articulations, avec des microtraumatismes et contraintes mécaniques répétés qui contribuent à l’usure du cartilage.

Il convient donc de pratiquer de manière raisonnable et de diversifier les activités pour ne pas solliciter toujours les mêmes articulations. Penser aussi à ne pas négliger les étirements. Doux pour les articulations : le vélo et la natation. Plus agressifs, surtout sur terrains durs, avec peu d’amorti : la course à pied, le tennis, le squash. 

Age et arthrose

Je me muscle

Plus les muscles entourant l’articulation sont forts, plus celle-ci sera préservée ! Ceci est particulièrement vrai au niveau du genou. Préférer les exercices de musculation douce, sur appareils d’intensité légère et avec des mouvements lents, pour un renforcement en profondeur.

Travaillez également vos abdos : une ceinture abdominale forte améliore l’équilibre général du corps, évitant ainsi les tensions possibles sur certains appuis. 

J’adopte une bonne posture

Le maintien d’une bonne posture protège l’ensemble de vos articulations. Debout ou assis, tenez-vous droit autant que possible. Adaptez aussi votre poste de travail : une mauvaise posture (siège mal réglé, ordinateur mal placé, position inconfortable dans les métiers physiques), répétée plusieurs heures par jour, peut exercer une pression sur vos articulations et les endommager. Faites des pauses régulières, levez-vous pour marcher et vous « dérouiller » si vous faites un travail statique, et éviter les gestes répétitifs, parfois fatals pour les mains et poignets. 

Je limite le stress

Le stress répété, c’est bien connu, favorise la tension musculaire donc la sensibilité aux rhumatismes.

Je supprime le tabac

Le tabac est un facteur potentiellement déclenchant des rhumatismes inflammatoires via des mécanismes de stress oxydatif.

Je ne néglige pas mon alimentation

Le rôle de l’alimentation sur les articulations n‘est pas à négliger ! Une alimentation riche en nutriments protecteurs  (vitamines, antioxydants, oligoéléments) contribue à protéger les articulations.

Natacha Calmels

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :