ARTICLE
Le préfixe chondro désigne ce qui a un rapport au cartilage. C’est pourquoi pour soulager l’arthrose, on peut utiliser des chondroprotecteurs

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Soulager avec les chondroprotecteurs ?

Traitements des douleurs articulaires : glucosamine et chondroïtine seules efficaces ?

Protéger ses articulations grâce aux chondroprotecteurs

Le préfixe chondro- désigne ce qui a rapport avec le cartilage. C’est pourquoi l’on peut dire de certaines substances apportées en supplémentation qu’elles ont un effet chondroprotecteur. Elles apportent des nutriments favorisant la synthèse des composés du cartilage, inhibent sa dégradation et parfois même diminuent la douleur. Bien que ces substances ne permettent pas une guérison de l’arthrose, elles peuvent ralentir l’évolution de la maladie.

Parmi les chondroprotecteurs les plus connus :

  • Le sulfate de glucosamine : La glucosamine est naturellement produite dans notre organisme par les chondrocytes. Incorporée dans le cartilage, elle ralentit sa dégradation et stimule la production de matrice.
  • Le sulfate de chondroïtine : Comme la glucosamine, la chondroïtine est fabriquée par l’organisme et a aussi une action sur la douleur et l’inflammation. L’effet de la glucosamine et de la chondroïtine n’est pas immédiat, il apparait généralement après 3 mois de supplémentation.
  • L’acide hyaluronique : Naturellement présent dans l’articulation et au sein du cartilage, l’acide hyaluronique est un constituant du liquide synovial, il améliore sa viscosité donc la lubrification de l’articulation.
  • Le collagène : L’apport de collagène stimule la régénération tissulaire du cartilage en augmentant la synthèse de ses composés, et diminue les douleurs articulaires.
  • Le MSM (méthyl-sulfonyl-méthane) : naturellement présent dans de nombreux aliments (lait, fruits de mer, chocolat, café), est une source de soufre. Présent en concentration élevée dans les articulations, le soufre sert à la synthèse des composants du cartilage. Le MSM est ainsi utilisé depuis longtemps pour traiter les douleurs articulaires.
  • Le silicium : S’il fait partie des principaux minéraux du corps humain, on le retrouve particulièrement dans les tissus conjonctifs (peau, cartilage, os). Il est notamment impliqué dans la synthèse du collagène au sein du cartilage.
  • La vitamine C : Sans vitamine C, notre organisme est incapable de synthétiser le collagène de nos articulations. Anti-oxydant puissant, la vitamine C piège les radicaux libres et protège ainsi les chondrocytes du stress oxydatif induit en réponse à l’inflammation.

Attention à l’origine de ces composés protecteurs !

Chondroïtine, glucosamine, collagène et acide hyaluronique s’obtiennent sous forme de compléments alimentaires. Bien souvent, ils sont extraits de façon industrielle à partir de cartilages d’animaux. Carcasses de poulets, bovins ou porcs d’élevage, cartilage de requin, crustacés… Attention à la provenance de ces matières premières !

Privilégiez les ingrédients d’origine marine issus des coproduits de la pêche (résidus de peaux et arrêtes de poissons) ou d’origine végétale (obtenus par fermentation bactérienne par exemple).

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :