ARTICLE
Les émotions guidées par les neurotransmetteurs

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Stress, humeur et neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs sont des messagers du cerveau qui régulent nos humeurs.

Les neurotransmetteurs de l’humeur

Un neurotransmetteur est un messager (molécule naturelle) permettant la communication entre les neurones (cellules du système nerveux). Il n’existe pas moins de 100 substances connues comme neurotransmetteurs qui agissent tous de manières différentes. Sans eux nous serions incapables de voir, de penser, de comprendre, de nous souvenir ou d’avoir des émotions. Ils ont ainsi de multiples fonctions et il est délicat d’attribuer à chacun un rôle précis.

Il existe cependant quelques neurotransmetteurs qui "dominent" dans notre organisme, voici une synthèse de l’action de ces principaux neurotransmetteurs :

Les principaux neurotransmetteurs et leurs actions

Les différents neurotransmetteurs ont des actions opposées ou complémentaires

Stress et neurotransmetteurs, une réaction « naturelle »

Le "stress" correspond à la libération de neurotransmetteurs suite à une ou des agression(s) de l’environnement (chaleur excessive, traumatisme physique ou mental…) ou interne à l’organisme (déficience d’organe, processus cancéreux…).

Ces neurotransmetteurs ont pour objectif de faire répondre l’organisme à cette agression par différents mécanismes d’adaptation rétablissant l’homéostasie (transpiration en cas de chaleur excessive, fuite en cas de situation dangereuse…). Ainsi, le "stress" permettait ancestralement à l’homme chasseur-cueilleur de prendre la fuite ou lutter face à un prédateur par exemple ou à adapter ses habitudes de vie en cas de pénuries alimentaires.

Mode d’action des neurotransmetteurs

Comment agissent les neurotransmetteurs sur notre cerveau et nos actions ?

Un dérèglement de production de neurotransmetteurs (carence ou excès) entraîne des troubles du comportement, des troubles cognitifs ou encore des troubles de la mémoire. De plus, des symptômes touchant différents appareils peuvent également apparaitre, car l’organisme, incapable de répondre au stress, va mettre en place des phénomènes compensatoires, au détriment du fonctionnement de différents organes.

Ainsi, la carence en certains neurotransmetteurs entraîne différents troubles : 

  • Si carence en acétylcholine : baisse de concentration et mémorisation.
  • Si carence en sérotonine : hyperactivité, irritabilité, anxiété, insomnie, boulimie.  
  • Si carence en dopamine : démotivation, indécision, dépression.
  • Si carence en noradrénaline : baisse de concentration, tristesse, baisse de l’affectif, dépression. 
  • Si carence en GABA : anxiété, panique, manies.
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8