ARTICLE
Les émotions guidées par les neurotransmetteurs

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Stress, humeur et neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs sont des messagers du cerveau qui régulent nos humeurs.

Les neurotransmetteurs de l’humeur

Un neurotransmetteur est un messager (molécule naturelle) permettant la communication entre les neurones (cellules du système nerveux). Il n’existe pas moins de 100 substances connues comme neurotransmetteurs qui agissent tous de manières différentes. Sans eux nous serions incapables de voir, de penser, de comprendre, de nous souvenir ou d’avoir des émotions. Ils ont ainsi de multiples fonctions et il est délicat d’attribuer à chacun un rôle précis.

Il existe cependant quelques neurotransmetteurs qui "dominent" dans notre organisme, voici une synthèse de l’action de ces principaux neurotransmetteurs :

Les principaux neurotransmetteurs et leurs actions

Les différents neurotransmetteurs ont des actions opposées ou complémentaires

Stress et neurotransmetteurs, une réaction « naturelle »

Le "stress" correspond à la libération de neurotransmetteurs suite à une ou des agression(s) de l’environnement (chaleur excessive, traumatisme physique ou mental…) ou interne à l’organisme (déficience d’organe, processus cancéreux…).

Ces neurotransmetteurs ont pour objectif de faire répondre l’organisme à cette agression par différents mécanismes d’adaptation rétablissant l’homéostasie (transpiration en cas de chaleur excessive, fuite en cas de situation dangereuse…). Ainsi, le "stress" permettait ancestralement à l’homme chasseur-cueilleur de prendre la fuite ou lutter face à un prédateur par exemple ou à adapter ses habitudes de vie en cas de pénuries alimentaires.

Mode d’action des neurotransmetteurs

Comment agissent les neurotransmetteurs sur notre cerveau et nos actions ?

Un dérèglement de production de neurotransmetteurs (carence ou excès) entraîne des troubles du comportement, des troubles cognitifs ou encore des troubles de la mémoire. De plus, des symptômes touchant différents appareils peuvent également apparaitre, car l’organisme, incapable de répondre au stress, va mettre en place des phénomènes compensatoires, au détriment du fonctionnement de différents organes.

Ainsi, la carence en certains neurotransmetteurs entraîne différents troubles : 

  • Si carence en acétylcholine : baisse de concentration et mémorisation.
  • Si carence en sérotonine : hyperactivité, irritabilité, anxiété, insomnie, boulimie.  
  • Si carence en dopamine : démotivation, indécision, dépression.
  • Si carence en noradrénaline : baisse de concentration, tristesse, baisse de l’affectif, dépression. 
  • Si carence en GABA : anxiété, panique, manies.
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
71

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

Profile picture for user Lefèvre
Bieth Michèle Lundi 2 mai 2022

Que penser et combattre une carence en dopamine et en adrenaline avec une noradrénaline élevée, une sérotonine haute et une gaba normale.
Ceci après un bilan des neurotransmetteurs.
Merci pour vos conseils avisés.

Rédaction Pens… Lundi 2 mai 2022

Bonjour Michèle, Nous ne pouvons nous substituer à un conseil de professionnel de santé. Nous réitérons nos conseils : Il est important d’apporter un soutien micronutritionnel favorable au bon fonctionnement de l’organisme et à une bonne gestion du stress.
Une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie seront utiles. Privilégiez des petits déjeuners protéinés, augmentez les apports en acides gras essentiels à la santé (huiles vierges première pression à froid de colza, noix, olive, cameline, lin…, petits poissons gras, graines et fruits oléagineux…). Assurez-vous un sommeil suffisant et réparateur, et pratiquez régulièrement une activité sportive douce, des respirations profondes, de la cohérence cardiaque et de la relaxation afin de mieux gérer le stress.

Profile picture for user Lefèvre
Alexandra Lundi 3 janvier 2022

Bonjour,
Comment savoir s'il y a problème entre la production et la transmission d'un neurotransmetteur ?
Il y a une différence entre ces deux termes.
Merci!
Cordialement,
Alexandra

Conseillère Pe… Lundi 3 janvier 2022

Bonjour ALexandra. Il n’est pas toujours évident de différencier un défaut de production ou de transmission d’un neurotransmetteur. En effet le déficit à un neurotransmetteur peut à la fois venir d’un manque de synthèse de celui-ci comme d’un manque de fixation à son récepteur. L’alimentation, notre hygiène de vie et les manifestations de déficit en neurotransmetteurs peuvent nous orienter. Référez-vous à l’interprétation de votre professionnel de santé.

Profile picture for user Lefèvre
Boudoulou wilda Lundi 5 juillet 2021

Comment y remédier à ces carences en neurotranmetteurs?

Conseillère Pe… Vendredi 9 juillet 2021

Il est important d’apporter un soutien micronutritionnel favorable au bon fonctionnement de l’organisme et à une bonne gestion du stress.
Pour cela, la priorité est d’adopter une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie en privilégiant des petits déjeuners protéinés, en augmentant les apports en acides gras essentiels à la santé (huiles vierges première pression à froid de colza, noix, olive, cameline, lin…, petits poissons gras, graines et fruits oléagineux…), en s’assurant d’avoir un sommeil suffisant et réparateur, en pratiquant régulièrement une activité sportive douce, des respirations profondes, de la cohérence cardiaque et de la relaxation afin de mieux gérer le stress.
Pour un soutien en profondeur, selon le conseil d’un professionnel de santé, un accompagnement micronutritionnel peut être bénéfique.

Profile picture for user Lefèvre
Smail matri Vendredi 23 octobre 2020

Merci

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
19
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
19
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
28
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
20