ARTICLE
Digestion mécanique, digestion chimique

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Digestion : des phénomènes mécaniques et enzymatiques

La digestion fait intervenir à la fois des phénomènes mécaniques et chimiques.

Digestion mécanique et digestion chimique 

La digestion sert à transformer les molécules complexes présentes dans les aliments (glucides, protéines, lipides) en molécules plus petites appelées nutriments. Ces nutriments doivent être suffisamment petits pour pouvoir traverser la barrière intestinale et rejoindre la circulation sanguine, afin d’être stockés par l’organisme ou utilisés par les cellules

De la bouche à l’intestin, les aliments parcourent un long chemin au cours duquel ils sont transformés par un ensemble de processus mécaniques et chimiques qui se complètent :

  • la digestion mécanique permet de réduire la taille des aliments en les transformant en bouillie, mais n’impacte pas la dégradation des molécules telles que glucides, protéines et lipides. Il s’agit de la mastication, du brassage dans l’estomac, du péristaltisme intestinal… Le but de la digestion mécanique est de brasser les aliments et d’augmenter leur surface de contact avec les sucs digestifs pour améliorer l’efficacité de la digestion chimique.
  • la digestion chimique permet de dissoudre les aliments et de les diviser en nutriments en détruisant les molécules complexes. Elle fait intervenir différents sucs qui contiennent différentes enzymes digestives (salive, suc gastrique, suc pancréatique…).

Microbiote et digestion

Le microbiote intestinal joue un rôle primordial dans la digestion ! En effet, les millions de bactéries du microbiote aident l’organisme à dégrader les glucides et protéines non digérés à leur arrivée dans le côlon, ainsi que les résidus alimentaires non digestibles (les fibres par exemple), notamment grâce à des réactions de fermentation. Chacun y trouve son compte : les bactéries en tirent la nourriture et l’énergie nécessaires à leur croissance, et l’hôte absorbe mieux les nutriments !

Les enzymes digestives

Différents sucs digestifs sont synthétisés par le tube digestif. On trouve ainsi :

  • la salive dans la bouche, 
  • le suc gastrique dans l’estomac,
  • les sécrétions intestinales dans l’intestin grêle,
  • les sucs pancréatiques, sécrétés par le pancréas et libérés dans l’intestin grêle, mélangés avec la bile. 

Ces sécrétions digestives sont composées de nombreuses enzymes digestives : ce sont des protéines particulières qui ont pour but de réduire les molécules alimentaires en nutriments. En effet, les enzymes digestives sont capables de reconnaitre un substrat spécifique (lipide, protéine, amidon…) et de le découper en molécules plus petites. 

Les enzymes sont nommées selon le substrat sur lequel elles agissent. Il existe ainsi 3 grands types d’enzymes digestives, ciblant les 3 grandes catégories de molécules alimentaires (glucides, protéines, lipides) :
-    Les lipases qui digèrent les lipides
-    Les protéases qui digèrent les protéines
-    Les glycosidases qui digèrent les glucides, ou sucres. On retrouve dans cette catégorie des enzymes assez connues telles que la lactase qui digère le lactose, sucre du lait, ou l’amylase qui digère l’amidon. 

La digestion chimique et enzymatique commence donc dès la bouche avec la salive, qui humidifie les aliments, les ramollit, et contient de l’amylase qui débute la digestion de l’amidon. 
Elle se poursuit dans l’estomac où le bol alimentaire est pétri avec le suc gastrique très acide, les enzymes de l’estomac qui digèrent principalement les protéines. Ces enzymes gastriques ont besoin d’un pH acide pour leur bon fonctionnement. 
Vient ensuite le pancréas qui libère un suc dégradant les glucides, les protéines et les lipides au niveau de l’intestin grêle, qui produit lui aussi des enzymes aidant à finaliser la digestion.

Le soutien du foie : la bile

La bile est un liquide de couleur jaune produit par le foie, stocké dans la vésicule biliaire, puis déversé dans l’intestin grêle. Son rôle principal est d’aider à la digestion des graisses, en les émulsionnant, c’est-à-dire en les transformant en petites gouttelettes afin de faciliter l’action des enzymes digestives.

Rôle des enzymes sur la digestion
Rôle des enzymes sur la digestion
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
11

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
36
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
32
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
13
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
20
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7