ARTICLE
Les perturbateurs endocriniens présents dans les plastiques dont les biberons agissent sur la perméabilité intestinale.

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Les intestins malmenés par les perturbateurs endocriniens

La perméabilité intestinale modifiée par l’influence des perturbateurs endocriniens

Fonctionnement hormonal modifié = perméabilité accrue

Une muqueuse intestinale saine  participe de la bonne assimilation des nutriments par l’intestin, ainsi qu’à une bonne réaction immunitaire en faisant barrière aux pathogènes. Or, cette perméabilité est en partie conditionnée par les hormones sexuelles.

Chez une femme, par exemple, la période pré-ovulatoire se singularise par une forte production d’œstrogènes. Ces derniers favorisent l’absorption des sels minéraux et de l’eau. La progestérone dont le taux augmente après l’ovulation aura l’effet inverse.

Ce qui explique l’influence des traitements hormonaux sur la perméabilité intestinale. Mais qu’en est-il de l’effet des perturbateurs du système endocriniens tels que le bisphénol A ?

L’action prouvée des PE sur les intestins

Les effets du bisphénol A sur la muqueuse intestinale ont été étudiés par l’équipe d’Éric Houdeau de l’INRA en 2012. Ce monomère utilisé jusqu’il y a peu dans les contenants alimentaires peut migrer du contenant vers l’aliment. On parle de contamination alimentaire.

Dans l’intestin, le bisphénol A se lie avec les récepteurs β d’œstrogène exprimés par les cellules épithéliales. Or, ces cellules possèdent trois aptitudes fondamentales pour la santé de la muqueuse : 

  • assurer son renouvellement cellulaire (toutes les 96 heures environ) ; 
  • modifier la perméabilité intestinale pour laisser le passage à l’eau et aux petites molécules ; 
  • réguler la réponse immunitaire déterminée en partie après la naissance, lorsque le système immunitaire devient mature. Le système immunitaire agissant également sur la perméabilité de la muqueuse.

Le BPA, à très faible doses, induirait pour le fœtus avec contamination par la mère :

  • un déficit de cellules épithéliales, nécessaires au renouvellement cellulaire,
  • une baisse de la perméabilité intestinale dont le rôle de barrière biologique serait altéré entraînant des réponses immunitaires aberrantes.
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

Profile picture for user Anne Marie
Macvero Jeudi 27 juin 2019

Bonjour vos sujets sont très intéressants et je me demande comment savoir si la muqueuse des intestins est perméable, y a t il des examens et sont ils prescrits automatiquement.?
Merci d'avance.

isabelle Jeudi 27 juin 2019

Bonjour, Véro,
Nous vous remercions d’avoir témoigné de votre intérêt pour notre site. Nous ne pouvons bien entendu nous substituer à un professionnel de santé qui saura vous guider. Pensez au quotidien à veiller à bien nourrir la muqueuse intestinale avec des nutriments tels que la glutamine et la vitamine B2 que vous trouverez dans des aliments tels que poissons, œufs, choux, des prébiotiques et des probiotiques pour la flore intestinale. Le tout étant de conserver un équilibre entre muqueuse et flore intestinale. Cordialement. Isabelle.

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4