ARTICLE
Le mucus intestinal, un bouclier contre les infections et les mycoses

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Le mucus intestinal

Le mucus intestinal tapisse nos intestins. Il joue un rôle protecteur en renforçant la barrière de la muqueuse intestinale.

Le mucus protège et hydrate

Le mucus a une fonction de protection et d’hydratation de la muqueuse ; il contient beaucoup d’eau, de protéines, de glucides et de lipides. La stabilité de la couche de mucus est assurée par des mucines dont MUC2, protéine indispensable à son efficacité, composée de 80 % de sucres à longue chaîne appelés O-glycanes. Ceux-ci protègent la couche épithéliale, servent de point d’ancrage aux bactéries présentant des protéines membranaires d’adhésion et servent de nutriments pour les bactéries.
Dans le gros intestin, la couche de mucus se divise en deux secteurs :

  • externe : peu attaché, facile à aspirer, colonisé par la flore commensale.
  • interne : dense, fermement attaché, stérile.

Ce mucus à une intense activité antimicrobienne et antifongique (notamment envers le champignon C. albicans impliqué dans certaines mycoses) due aux peptides antimicrobiens (défensines, cathelicidine, etc.) liés aux mucines. Le mucus contient aussi des anticorps en quantité, en prévention de l’invasion par des micro-organismes.
Il vient donc renforcer la barrière protectrice de la muqueuse intestinale pour protéger l’organisme des envahisseurs.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
19
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3