ARTICLE
Le rôle des protéines comme l’effort ou la vitamine D dans la conservation du capital osseux est négligé

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Rôle des protéines dans l'ostéoporose

Protéines, minéraux et vitamine D : pour lutter contre la perte de densité osseuse.

Protéines et minéralisation osseuse

L’ostéoporose, maladie insidieuse se traduisant par une perte de densité osseuse associée à une fragilité, touche particulièrement les personnes âgées et est responsable de nombreuses fractures. 
La prévention de cette pathologie est un véritable enjeu, et peut passer par l’assiette. Calcium, phosphore et vitamine D sont indispensables à la préservation de notre capital osseux, mais qu’en est-il des protéines ?

Les protéines font partie intégrante de l’os, elles représentent 22 % du poids du tissu osseux (avec 70 % de minéraux et 8 % d’eau). En plus de leur rôle en tant que substrat de la formation osseuse, le calcium et les protéines jouent un rôle actif dans le métabolisme osseux.

Les protéines stimulent la production du facteur de croissance insulino-like-1 (IGF-1), facteur qui favorise la formation osseuse médiée par les ostéoblastes, cellules spécifiques du tissu osseux. Des taux d'IGF-1 élevés sont associés à une augmentation de la minéralisation osseuse ainsi qu’à une diminution des fractures.

Protéines : un rôle à jouer dans la prévention de l’ostéoporose

Depuis quelques années, plusieurs études ont permis de démontrer l’intérêt des protéines sur la santé osseuse. Il existerait même une relation étroite entre l'apport protéique et le métabolisme osseux.

Ainsi, un apport faible en protéines est souvent observé chez les patients victimes d’une fracture de la hanche. En revanche, une supplémentation en protéines, associée à un apport en calcium, a des effets bénéfiques et améliore l’évolution clinique de patients ayant souffert de fractures de la hanche. 
Une étude effectuée sur 6 000 hommes âgés (ils ne sont pas épargnés par l’ostéoporose !) a démontré qu’une augmentation de l'apport en protéines était associé à une diminution des fractures ostéoporotiques : augmenter de 12 g l’apport en protéines permettrait de diminuer de 8 % les fractures. 
Enfin, plusieurs études réalisées tant chez l’adulte que chez la personne âgée montrent qu’un apport élevé en protéines favorise la masse osseuse et musculaire.

Il est donc important de ne pas négliger les protéines dans la prévention de l’ostéoporose !


Langsetmo L. et al. J Bone Miner Res 2016
Dawson-Hughes B. et al. J Nutr. 2003

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :