ARTICLE
Une bonne hygiène de vie pour la santé de la prostate

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Les bons réflexes pour protéger la prostate

Adopter les bonnes habitudes et les bons aliments pour prendre soin de sa prostate.

La prévention par la fourchette

L’alimentation a bien sûr un impact sur la santé de la prostate. Il est donc important d’adopter une alimentation saine et équilibrée lorsqu’on veut prévenir les troubles pouvant la toucher !

Faites une belle place aux légumes et aux fruits, riches en minéraux et vitamines antioxydants, leur rôle sur la prostate est avéré.

Un apport régulier en acides gras oméga-3 (poissons gras et huile de colza ou noix) a un rôle protecteur vis-à-vis de l’inflammation, processus en cause dans l’hypertrophie bénigne ou le cancer de la prostate !
 
En revanche, certains aliments augmentent le risque de développer un trouble prostatique et seront consommés avec modération :

  • Les aliments renfermant des graisses saturées d’origine animale (produits laitiers, viandes rouges grillées, charcuterie) ont été associés à un risque accru de développer un cancer de la prostate.
  • Les sucres simples raffinés, contenus dans les plats industriels, confiseries, sodas, sont eux aussi impliqués dans les processus inflammatoires et donc, à éviter !

L’importance de l’hygiène de vie générale

La pratique régulière d’un sport est préconisée. Attention néanmoins aux sports trop intensifs ou sollicitant trop le plancher pelvien (vélo, équitation), ils peuvent aggraver l’adénome prostatique.

De même, le maintien d’une activité sexuelle si elle est raisonnable joue également un rôle protecteur.
Le tabac et l’alcool, comme toutes substances pro-inflammatoires, doivent être évités. Et oui, plus il y a d’inflammation dans l’organisme, plus grand est le risque au niveau de la prostate.

Pour prévenir les inconvénients, tels qu’un besoin fréquent d'uriner, liés aux troubles de la prostate, certaines habitudes peuvent être adoptées :

  • Eviter de se retenir longtemps quand on a envie d’uriner, la vessie appuierait alors trop sur la prostate.
  • Eviter la constipation, les selles retenues pourraient comprimer la prostate.
  • Prendre le temps de bien vider sa vessie lorsque l’on urine.
  • Adapter sa consommation d'eau à son activité : éviter de boire trop avant le coucher ou un long trajet en voiture.

 

Claire Alcalay


Références : Ameli, Urofrance

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1