ARTICLE
Le microbiote change tout au long de la vie

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Un microbiote en évolution

Chaque être humain est unique au regard du microbiote qu’il héberge.

Le microbiote est constitué de plus de mille espèces bactériennes connues. On observe que 3 grands groupes bactériens sont présents chez tous les individus et représentent à eux trois près de 90 % de la flore :

  • les Firmicutes (dont les Lactobacilles), fortement représentés, 
  • les Bactéroidetes, à l'activité métabolique importante,  
  • les Actinobactéries (dont les bifidobactéries).

Bien que ces 3 groupes représentent la grande majorité de l'écosystème, leur ratio évolue au cours de la vie.

Un microbiote moins riche avec l’âge

Ainsi, en vieillissant, la composition semble devenir moins diverse : les bifidobactéries représentent environ 80 % des bactéries dominantes du microbiote intestinal durant l’enfance, jusqu’à 25 % chez l’adulte, et seulement 5 % chez le sénior. Toutefois une hygiène alimentaire adaptée permet de rétablir l’équilibre du microbiote.

Leur nombre diminue au profit d’autres genres bactériens tels que les Bacteroïdes.

Certaines pathologies telles que l’obésité et les maladies inflammatoires de l’intestin, ou la prise de médicaments (antibiothérapie) auront aussi un impact sur la composition du microbiote.

Il faut souligner la grande stabilité des populations bactériennes dominantes chez l’adulte en bonne santé.

Les étapes de l’évolution du microbiote

Trois groupes de bactéries composent le microbiote. Leur taux évolue avec l’âge

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
9

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

Profile picture for user Audrey
hodac Lundi 25 novembre 2019

Puisque notre microbiote est unique , comme une empreinte digitale, lié à notre génétique et modifié par notre mode de vie, à quoi cela servira de prendre un complément de souches standardisés qui de toute façon est dans l'incapacité de s'implanter? D'autre part qui dit que les bonnes bactéries des uns ( des labos) sont bonnes pour les autres? Le profil microbiotique idéal pourrait-il être universel ? La dernière étude publiée dans Nature Communications semble répondre par la négative, parce que l'humanité est variée et que des modes de vie très différents génèrent d'autant plus de diversité. La preuve avec les Hadzas.Le peuple hadza est l’un des derniers peuples africains à vivre encore de la chasse et de la cueillette. Un mode de vie qui change leur flore intestinale et qui nous poussent à revoir quelles sont les bonnes et les mauvaises bactéries commensales.

isabelle Lundi 25 novembre 2019

Bonjour, Hodac,
Votre commentaire est intéressant et bien documenté. Nous vous remercions pour cet apport. Penser Santé a pour objectif de proposer une information fiable sur les liens entre alimentation et santé. C'est en effet par l'alimentation (celle du peuple Hadza comme celle, plus commune, des pays occidentaux) que le microbiote conserve son équilibre. Vous trouverez de nouveaux articles sur le sujet dans la rubrique Diabète et Surpoids et un nouveau tuto : Les 3 piliers de la santé intestinale. Cordialement.

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
9
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
21
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
11