ARTICLE
Les vitamines ne servent pas qu’à la vitalité !

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Vitamines = vitalité ?

On pense vitamines, on pense énergie, mais elles ont de multiples rôles.

Des vitamines aux multiples fonctions

Fatigue passagère, manque de vitalité, défenses immunitaires affaiblies… le réflexe est souvent de prendre des vitamines ! Pourtant, à l’inverse des glucides, lipides et protéines, elles ne participent pas à l’apport énergétique pour notre organisme. Alors, comment les vitamines nous apportent-elles cette supposée vitalité ?

En réalité, toutes les vitamines n’agissent pas sur la fatigue à proprement parler. Elles ont même des rôles très divers dans le corps humain ! Antioxydant, stimulation du système immunitaire, fonctions cognitive et musculaire, métabolisme et énergie… sont autant de fonctions impliquant les vitamines et contribuant à la vitalité de l’organisme.

Vitamines C et B pour lutter contre la fatigue

Qui ne s’est jamais supplémenté en vitamine C, notamment à l’approche de l’hiver ? En effet, celle-ci est l’anti-fatigue par excellence ! Mais elle n’est pas la seule.

Les vitamines du groupe B sont les vitamines de l’énergie. En tant que cofacteurs de plusieurs réactions métaboliques, les vitamines B1, B2, B3 et B6 fournissent de l’énergie aux cellules et aux tissus, notamment les muscles, le cœur et le cerveau très demandeurs. Cette énergie est libérée principalement grâce au métabolisme des glucides et des lipides.

Plus particulièrement, les vitamines B5, B8 et B12 jouent un rôle essentiel dans le cycle de Krebs, pilier du métabolisme énergétique de la cellule.

Les vitamines B et C contribuent ainsi à réduire la fatigue.

Idée reçue : La vitamine C agit sur le sommeil

Vitamines C et D pour l’immunité

Les vitamines C et D sont essentielles au bon fonctionnement du système immunitaire.

La vitamine C est immunostimulante : elle augmente la mobilité et l’activité des cellules immunitaires, favorise la production d’anticorps et la prolifération des lymphocytes et macrophages.

La vitamine D est un immunorégulateur. À forte dose, elle module l’immunité exacerbée dans de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques, diabète de type 1…). À faible dose, elle stimule aussi les défenses immunitaires en cas d’infection. En présence d’un agent infectieux, elle induit la "production" d’un peptide antimicrobien, la cathélicidine, qui contribue à le détruire. Son récepteur étant présent dans certaines cellules de l’immunité, la vitamine D est capable d’accroître l’activité de celles-ci.

Vitamines B et C pour le cerveau

Certaines vitamines sont impliquées dans le bon fonctionnement nerveux et cérébral.

Les vitamines B3, B5, B6 et B9 par exemple, participent à la synthèse de certains messagers chimiques du cerveau, les neurotransmetteurs, qui contribuent au fonctionnement normal de l’ensemble du système nerveux. Certains permettent de réguler l’humeur. La vitamine C quant à elle est indispensable à la synthèse des catécholamines (dopamine, noradrénaline, adrénaline), neurotransmetteurs primordiaux dans la transmission de l’influx nerveux, servant à la mobilisation rapide de l’énergie, et permettant d’augmenter la résistance au stress.

Les vitamines B1, B5 et B8 sont impliquées dans la transmission de l’influx nerveux, favorisant ainsi des fonctions cognitives normales (mémoire, concentration…).

Vitamines A, C et E antioxydantes

Les vitamines A, C et E sont connues pour leur activité antioxydante. Elles limitent les dégâts causés par les attaques toxiques des radicaux libres, préservant ainsi les cellules et leur bon fonctionnement.

La vitamine E est un antioxydant de référence. Elle possède un effet protecteur sur les membranes et le système cardio-vasculaire, d’où son action "anti-vieillissement".

La vitamine C piège les radicaux libres, régénère la vitamine E oxydée et participe à la neutralisation des toxiques.

Le bêta-carotène (ou provitamine A) possède également des propriétés antioxydantes et piège les radicaux libres. Il ralentit les phénomènes de vieillissement cellulaire notamment au niveau de la peau et de l’œil.

Découvrez pourquoi les vitamines peuvent vous manquer :
Vitamines en voie de disparition

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
6

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
10
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
4
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
5