ARTICLE
Inflammation et alimentation

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Inflammation et alimentation

Adapter l’alimentation, cause majeure d’inflammation chronique.

Combattre l’inflammation à sa source grâce à l’alimentation 

Il est de plus en plus évident que nos habitudes alimentaires influent sur notre santé et sont liés à l’apparition de maladies de plus en plus récurrentes. De la même façon, notre alimentation serait une des premières causes de l’inflammation chronique.

Au cours des dernières décennies, notre alimentation a été profondément modifiée avec la consommation de plus en plus importante d’aliments raffinés, de plats préparés industriels, de sucres et de graisses saturées. Notre organisme n’étant pas capable de s’habituer aussi rapidement à cette nouvelle alimentation, inadaptée aux enzymes digestives et à une bonne absorption intestinale, il se sent agressé : l’inflammation apparaît.
Ainsi, pour éviter l’inflammation chronique, il faut revenir à une nourriture plus « ancestrale », moins raffinée et transformée, plus naturelle, moins agressive et plus adaptée à notre organisme.

C’est sur ce principe que se basent par exemple les travaux du Dr Seignalet. Selon lui, l’inflammation et les nombreuses maladies liées sont dues à une agression de la muqueuse intestinale, causant une hyperperméabilité à l’origine du passage de molécules indésirables dans notre organisme. Le Dr Seignalet propose ainsi un régime « ancestral » dit hypotoxique.

Réduire l’inflammation par l’alimentation est donc possible à condition de réduire la consommation d’aliments inadaptés à l’organisme et susceptibles d’avoir un effet pro-inflammatoire.

Les aliments pro-inflammatoires à éviter

Certains aliments sont connus pour entretenir l’inflammation et sont donc à éviter. 

  • Les sucres, céréales et farines raffinés (sirop de glucose, farine blanche…).
  • Les huiles végétales de cuisson raffinées par des procédés chimiques et comportant des traces de solvants agressifs pour l’organisme.
  • Les graisses saturées présentes dans les charcuteries, viandes grasses et fromages en excès.
  • Les acides gras de type trans, formés lors de procédés de fabrication industrielle donc présent dans les produits industriels tels que les chips, les gâteaux…
  • Les aliments préparés riches en colorants et conservateurs.
  • Les aliments allergènes tels que les œufs, le gluten, les arachides, les produits laitiers.
  • L’alcool.

Les aliments anti-inflammatoires à privilégier

  • Les légumes verts crucifères (choux, brocoli).
  • Les fruits riches en antioxydants tels que les fruits rouges et la grenade.
  • Les céréales complètes et les légumineuses. 
  • Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau), huiles végétales et oléagineux riches en acides gras oméga-3 aux propriétés anti-inflammatoires.
  • Les herbes et épices, et notamment le poivre, le gingembre et le curcuma.
  • Les aliments riches en probiotiques (yaourts, choucroute, kéfir) qui stimulent la prolifération du microbiote, au rôle important dans le contrôle de l’inflammation.
  • Le thé vert.
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
1

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :