ARTICLE
L’intestin n’est pas seulement un organe de la digestion

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

L’écosystème intestinal au cœur de la digestion

L’intestin fait partie d’un véritable écosystème dont les rôles ne se limitent pas à la digestion.

Les aliments que nous mangeons doivent être transformés et décomposés en substances assimilables et utilisables par l’organisme. Le système digestif porte la responsabilité de cette opération. Il se compose de la cavité buccale, se poursuit avec l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin et se termine par l’anus. Le pancréas et le foie (par l’intermédiaire de la vésicule biliaire) participent également à la digestion.

L’intestin étant en fin de processus, son fonctionnement est étroitement corrélé au bon fonctionnement des différents organes digestifs supérieurs...
En cas de troubles intestinaux, toujours penser à étudier les éventuelles causes en amont : mauvaise mastication, acidité gastrique ou fonction biliaire perturbées...

Les étapes clés de la digestion

L’intestin, un organe de la digestion situé en fin de processus mais pourtant primordial

L’écosystème intestinal

L’intestin est l’organe le plus long de l’organisme, il mesure entre 6 et 8 mètres. Il comprend l’intestin grêle et le gros intestin ou côlon.

L’écosystème intestinal repose sur un véritable trio, en interaction constante :

  • La muqueuse intestinale est une immense zone d’échanges avec le milieu extérieur. Elle filtre en permanence les éléments avec lesquels elle entre en contact, laissant passer les nutriments (pour leur assimilation) mais bloquant les substances pathogènes ou toxiques (rôle de barrière). L’alimentation peut perturber directement la muqueuse (gluten, caséines…).
  • le microbiote (appelée aussi flore intestinale), constitué d’environ 100 000 milliards de bactéries, aide à la digestion des aliments, à la fonction barrière de l’intestin et est le garant de l’éducation et de l’efficacité du système immunitaire.
  • le système immunitaire intestinal représente de 70 % à 85 % des cellules immunitaires de l’organisme. Il peut être perturbé par l’hyperperméabilité intestinale.

Un organe digestif, mais pas seulement !

S’il est en charge de finaliser la digestion et l’absorption des nutriments indispensables à notre corps, il a également d’autres fonctions essentielles :

  • Fonction barrière ayant pour objectif de limiter le passage d’éléments néfastes pour l’organisme(toxiques, bactéries…).
  • Éducation et contrôle du système immunitaire.
  • Production d’hormones ou de neurotransmetteurs contrôlant l’ensemble de l’organisme (sérotonine…).
  • Production de vitamines.
  • Réabsorption de l’eau issue de la digestion et de divers processus physiologiques (entre 7 et 10 litres d’eau absorbée chaque jour !).
Muqueuse, microbiote et système immunitaire composent l’écosystème intestinal

Muqueuse, microbiote et système immunitaire composent l’écosystème intestinal

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3