ARTICLE

Pour aller plus loin

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Les bons ingrédients de la détox

Une détox bien menée peut rapidement permettre de retrouver de l’énergie.

Les cures détox de printemps (ou n'importe quel changement de saison) s'agrémentent facilement de jeunes légumes et fruits frais sous forme de jus, de smoothies ou de salades. C'est pourquoi cette période est plus favorable à ce nettoyage en douceur des émonctoires, organes de l'élimination (foie, intestin, rein, poumon, peau).

Comment détoxifier son corps rapidement ?

En mangeant moins, en éliminant les plats gras et sucrés au profit d'une cuisine simple à base de légumes crus ou cuits, viandes blanches ou poissons cuits à la vapeur douce, les produits laitiers et desserts par des fruits. Les légumes peuvent être moulinés pour faciliter le travail de la digestion. Crus et consommés rapidement, ils ont sous cette forme conservé grand nombre de leurs qualités nutritionnelles. Légumineuses et féculents peuvent être consommés en petites quantités ainsi que les huiles 1re pression à froid. Exit les charcuteries, les produits laitiers remplacés par des boissons végétales (en petite quantité), les boissons excitantes (thé, café), l'alcool... Le corps se détoxine alors en douceur, et sans risque de faim en plusieurs jours ou 2 semaines au maximum.

Comment faire une détox accélérée ?

Pour une cure accélérée, une diète complète à base de jus ou bouillon de légumes est envisageable mais doit être courte et raisonnée. Renseignez-vous sur les contre-indications des jeûnes complets avant de commencer.

Bien qu'elle ne soit pas une solution miracle, la cure détox de 24 h peut aider à apaiser le système digestif et redonner de la vitalité à un organisme épuisé par la surcharge de toxines. Il s'agit alors de limiter les apports alimentaires à des ingrédients végétaux crus ou cuits vapeur, agrémentés d'épices détox.

A chacun de choisir sa formule en fonction de sa santé, de sa forme, de sa volonté et de sa disponibilité.

Eliminer les toxines avec les bons ingrédients

Pour soutenir les fonctions de détoxification et d’élimination de l’organisme, certaines plantes constituent d'excellents contributeurs. Les plantes peuvent être consommées fraiches ou séchées en tisanes, décoctions, compléments alimentaires où la quantité d'actifs est plus concentrée. Les algues (chlorelle, spiruline) ou les graines à mucilages (psyllium) ont également la faculté de capter les métaux lourds et ainsi en débarrasser l'organisme.

Faire une détox du foie avec les plantes

Le desmodium : la détoxication naturelle

Le desmodium adscendens constitue par excellence la plante amie du foie. Cette plante vivace originaire d’Afrique de l’Ouest, présente en Amérique latine et dans les espaces tropicaux humide, appartient à la famille des Fabacées. Sa fleur au cœur pourpre et pétales violettes lancéolées a gagné depuis son introduction en France dans les années 1970 par un couple de médecins, Pierre et Anne-Marie Tubéry, ses galons de plante hépato-protectrice. 

Le mécanisme d’action hépato-protecteur de la plante est complexe et fait intervenir plusieurs de ses actifs :
• les polyphénols, famille de molécules organiques présentes dans les végétaux, sont particulièrement abondants dans l’extrait hydro-alcoolique[1], assurent un fort pouvoir antioxydant et protègent ainsi la fonction hépatique en particulier en cas de polymédication.
• les soyasaponines montrent une activité hépatoprotectrice. Cette activité se traduit par une diminution du taux de transaminases, marqueurs de la santé hépatique ou cardiaque. La transaminase prédominante dans le foie est l'alanine aminotransferase. 

Le radis noir : un épatant hépato-protecteur

Le radis noir (Raphanus sativus L.) augmente l’activité de plusieurs enzymes maîtresses de la détoxification hépatique. Cet allié du bon fonctionnement du foie est facile à intégrer dans une démarche d'alimentation saine au quotidien : râpé, en tranche fines ou lactofermenté.

L'artichaut : le légume d'excellence pour un régime détox 

La feuille d’artichaut (Cynara scolymus) est riche en composés aux propriétés antioxydantes (acide chlorogénique, cynarine, cynaroside). Elle est reconnue pour être cholérétique, cholagogue et protectrice hépatique. Il est avéré qu’elle peut être utilisée dans le cas de désordres digestifs tels que la dyspepsie, avec ballonnements et flatulences. 
La feuille d’artichaut est également capable de réguler les lipides sanguins :

  • en favorisant la réduction des taux de cholestérol et de triglycérides en cas d’hypercholestérolémie, 
  • en réduisant la biosynthèse du cholestérol hépatique via l’inhibition de l’activité de la HMGCoA réductase (enzyme de départ de la chaîne de synthèse du cholestérol).
  • en améliorant l’excrétion biliaire du cholestérol.

Le Chardon-Marie : la bonne recette d'antioxydants !

Les graines de cette astéracée (Silybum marianum (L.) Gaertn) sont riches en silymarine, un ensemble de flavonolignanes dont le principal composé actif est la silybine. À travers ces composés, le chardon-marie exerce à la fois une action hépatoprotectrice et régénératrice :

  • la silymarine forme un complexe qui protège les membranes des cellules du foie (hépatocytes) et empêche l’invasion de toxines. 
  • la silybine est un antioxydant puissant, capable de piéger certains radicaux libres et de protéger les membranes de la péroxydation lipidique. En cas de stress oxydant, la silybine pourrait inhiber la formation de radicaux superoxydes, de la famille des oxydants sources de pathogénèse. Elle favoriserait en revanche des taux stables pour les antioxydants tels que les glutathion (peroxydase et réductase).
  • par ailleurs, la silymarine est anti-inflammatoire et permettrait de réduire la fibrose hépatique.
  • enfin, le chardon-marie stimule les capacités de régénération du foie et son métabolisme, en augmentant l’activité de la polymérase I et la synthèse protéique.

Ces propriétés font du chardon-marie un hépatoprotecteur puissant : il réduit l’hépatotoxicité induite par des composés tels que l’alcool, le paracétamol, le tétrachlorure de carbone, la phalloïdine de l’amanite phalloïde.

Le boldo : la cure détox de la vésicule biliaire

Les feuilles de Boldo (Peumus boldo Molina) contiennent des alcaloïdes dont la boldine, des flavonoïdes (catéchine), des résines et tanins. La boldine interfère avec le système cholinergique et favorise la contraction de la vésicule biliaire accroissant la sécrétion de la bile.
Des études ont montré que le boldo possède des effets antioxydants et hépatoprotecteurs.

Est-ce bien de faire une détox de plantes ?

Tous ces ingrédients pour leur action globale peuvent être conseillés pour un programme détox du foie ou de perte de poids.  Un véritable coup de pouce pour une meilleure digestion et l'élimination des toxines, à condition bien sûr, de ne pas en abuser. Femmes enceintes ou personnes suivant un traitement ne sont pas concernées par les cures détox. Respecter toujours les doses journalières et la durée maximale de consommation pour les tisanes comme pour les compléments alimentaires est bien sûr indispensable.

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
0

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
183
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
11
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
93
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
49
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
40