ARTICLE
Un Noël bio, équitable

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Réveillons responsables

Ce n’est pas le moment de s’affranchir des bonnes habitudes !

Menu éthique : un joli cadeau

Profitons des fêtes de fin d’année pour consommer responsable.

Pour la préparation du réveillon :

  • des recettes dont les ingrédients sont de saison (poissons et viandes sont concernés).
  • des espèces marines non menacées et des méthodes de pêche durables. Pour vous informer : association Bloom
  • des produits parfois mal-aimés mais délicieux, notamment dans le choix des viandes : l’idée étant de consommer « de la barbe à la queue » pour éviter les gaspillages.
  • de la viande blanche traditionnelle (oie, dinde, etc.) plutôt que de la viande rouge dont la production est plus génératrice de gaz à effet de serre.
  • des huiles produites en France et toutes aussi goûteuses (olive, colza, tournesol d’origine biologique).
  • pour les desserts, on pioche dans la production française de fruits tels que les kiwis, les poires, les kakis, les pommes…
  • ne pas prévoir de portion supérieure au nombre de convives.
  • une liste de courses précise à laquelle on ne déroge pas.
  • des sacs pour les courses et des contenants pour les produits en vrac.
  • le recours aux circuits courts et aux ventes de producteurs.
  • les produits en vrac se pèsent à la portion près.
  • utiliser un même ingrédient pour deux des recettes du menu.

Pendant le réveillon :

  • servez de petites quantités à vos convives. Il y aura bien assez !
  • profitez de l’occasion pour faire goûter vos conserves d’été.
  • servez de l’eau en carafe que vous aurez fait décanter pour ôter le goût du chlore ou que vous aurez filtrée. Economisez ainsi le coût d’un pack de bouteille d’eau minérale.
  • préparez les jus de fruits frais avec les enfants.
  • le lendemain, cuisinez les restes si vous ne les avez pas donnés la veille.

Idées de recettes avec les restes de saumon :
galette au blé noir au saumon fumé et avocat, gratin de brocolis et saumon, terrine de chèvre frais et saumon, etc.

Les restes de volaille peuvent garnir une salade composée ou un hachis Parmentier.

Le pain en excès, quant à lui, peut être transformé en pain perdu salé ou sucré. 

Les peaux des légumes bio peuvent être utilisées en soupes, frites ou grillées au four.

Les fanes de carottes et radis seront utilisées dans les pestos, les veloutés, les gratins…

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
8

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas