ARTICLE
Le système digestif des seniors plus fragile nécessite une alimentation équilibrée

L'essentiel

Partager

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail

Vieillissement = désagréments digestifs plus fréquents

Les troubles digestifs font partie des désagréments les plus récurrents chez les séniors.

Bien que l’appareil digestif soit peu affecté par le vieillissement dans sa structure, une certaine paresse notamment intestinale s’installe, causant les troubles que nous connaissons : constipation, ballonnements, perte d’appétit...

Focus sur les causes de ces désagréments.

La digestion commence dans la bouche…

Tout comme les troubles digestifs ! Avec l’âge, les dents se fragilisent, tombent parfois. Ce mauvais état bucco-dentaire entraîne un défaut, voire une absence de mastication. Ceci prolonge la durée de digestion des aliments, donc des gênes et ballonnements.

Les glandes salivaires sont également atteintes par le vieillissement. Elles s’atrophient, produisant une quantité moindre de salive. La bouche est donc plus sèche, et ceci, couplé à une diminution du nombre de papilles gustative, entraîne une modification des goûts de la personne âgée.
Les plus âgés peuvent alors devenir très sélectifs vis-à-vis des aliments. Ils trouveront leur préférence dans les produits sucrés et riches en graisses, pouvant provoquer des ballonnements digestifs, ou plus catégoriquement refuseront certains aliments, avec un risque de sous-alimentation. 

Au niveau de l’œsophage, on observe une diminution des fibres élastiques permettant le péristaltisme et l’avancée des aliments vers l’estomac. Les personnes âgées peuvent donc souffrir d’une gêne pour déglutir ou atteindre la sensation de satiété plus rapidement, et ainsi réduire inconsciemment leur apport alimentaire.

Une muqueuse gastrique atrophiée

Les muqueuses se renouvellent très rapidement (2 à 6 jours pour la muqueuse intestinale ). Mais avec l’âge, nos cellules vieillissent, et la muqueuse gastrique n’est pas épargnée !

Elle se renouvelle moins fréquemment et tend à s’atrophier, avec une diminution de la sécrétion des enzymes digestives au niveau de l’estomac et de l’intestin. La digestion est alors ralentie, accompagnée de sensations de lourdeur et inconforts.

Des aliments moins faciles à digérer

Vieillissement du système nerveux intestinal

Tout comme le cerveau, le système nerveux intestinal vieillit, provoquant des désordres gastro-intestinaux.

Lorsque les mécanismes nerveux contrôlant la contraction des muscles entourant l’intestin ne fonctionnent plus de façon optimale, l’expulsion se fait plus difficile et cela favorise la constipation, fréquente chez les séniors.

Limiter les désagréments digestifs

Il est primordial de prendre en charge les désagréments dont peut souffrir le sénior. En effet, ces troubles ne doivent pas amener la personne âgée à restreindre sa prise alimentaire, avec le risque de sous-alimentation, trop courant à partir d’un âge avancé.

Contrairement à ce que l’on pense, les séniors ne mangent pas moins parce qu’ils ont un besoin énergétique plus bas qu’un adulte actif !

Quelques conseils :

  • Boire beaucoup d’eau est la première solution ! Elle permet d’hydrater la bouche pour maintenir le goût et l’envie de manger, et favorise l’élimination des selles.
  • Les fibres contenues dans les fruits et légumes sont bonnes pour le transit car elles favorisent la contraction des muscles de la digestion.

L’activité physique est indispensable au confort digestif et à un bon transit. De plus, une promenade en extérieur peut aider à vous détendre, et donc à mieux digérer !

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :

Une QUESTION ? un commentaire ? N’hésitez pas

À consulter

Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
3
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
7
Ce contenu vous a intéressé, notez-le :
2